http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Têtes à Claques : La prise d'otage
Chef policier : - Ici le constable Whitaker. La banque est fermée !
Veuillez sortir les mains dans les airs sinon nous serons forcé de donner l'assaut. Gangster : - Wow, minute le poulet !
Tu vas paqueter tes chips et retourner tranquillement au Dunkin Donut parce que moi j'ai un otage.
Chef policier : (à lui même) - Ah merde un otage ! Agent de Police : Et puis, puis, et ça a l'air d'une femme enceinte en plus... Chef policier : (au gangster) : Ok, c'est quoi ton nom mon grand là ?Tony : - Tony, m'appelle Tony. Chef policier : - Écoutes Tony, laisse aller la femme enceinte là, et prends moi comme otage à la place.Tony : - (à lui même) - Eh... quelle femme enceinte, il parles-tu de moi lui là ?
(au chef policier) - Pas question mon gros, je garde la femme enceinte.
Chef policier : - Come on Tony, tu vois bein qu'elle est sur le point d'accoucher là. Tony (au policier) - Va donc chier la grosse police là, j'ai pas l'air d'accoucher partoute là je ne suis même pas enceinte.
(à l'otage) - Madame, Madame restez calme !
Moi j'ai aucune intention de vous faire mal à vous ou vôtre bébé, je cherche juste un moyen de me sortir d'icitte.
Otage : - Hey c'est gentil mon petit bozo là, mais stress pas pour mon bébé !
Parce que... il n'y a pas de bébé, je suis pas enceinte, tu pointes tu ?
Chef policier : - Tony, dites moi ce que tu veux mon gars, là.
Il est 5 heures et demi et il n'y a pas personne icitte qui veux manquer le début de Virginie là fait que ... Tony : - Je veux un million de dollars. Chef policier : - Je ne sais pas si tu as remarqué là mais tu es dans une banque !
'fait que cette partie là tu peux t'en occuper.
Y'a tu autre chose que tu veux ?Tony : - Ben, ben, je veux un avion pour Cuba, ouais, oui, oui, oui, oui, un avion pour Cuba. Agent de police : - Eh... ma sœur est agent de voyage. Je pourrais l'appeler ? Chef policer : - Fais donc ça, là ! Agent de police : (à sa sœur par téléphone) - Allô Nicole, c'est moi ! Comment ça va ?
Ah pas pire, pas pire, spécial, petite journée.
Écoute ma belle Nicole, tu pourrais-tu me trouver un vol pour Cuba rush rush là, début de soirée.
Non, non, non, j'me suis pas chié avec ma femme là, c'est pas pour moi là !
Écoute, j'ai pas le temps de te faire un dessin, donne moi un vol pour Cuba. Rush rush ! Vite là !
Attends minute, attends minute !
(au chef policer) : - Pour le siège, côté hublot ou dans l'allée parce qu'il y a le choix entre les deux.
Chef policier (à Tony) : - Ton siège tu l'veux du côté hublot ou dans l'allée ?
Otage (à Tony) : Dans l'allée c'est plus commode pour quand tu veux aller au toilette, tu déranges pas personne... Tony : - Hmmm... Je veux deux sièges dans la classe affaires parce que j'amène une femme enceinte avec moi...
Je vais la relâcher seulement quand je vais être en sécurité à Cuba.
Otage : - Qu'est-ce que tu fais là ? Je ne peux pas aller a Cuba là, voyons donc.
Mes cheveux ne sont pas faites. J'ai pas mon costume de bain.
Chef policier : - Tony, sois raisonnable, la madame risque d'avoir ses contractions dans l'avion.
Tu te vois-tu en train de lui tenir la main et lui dire : "Pousses, pousses !".
Penses-y un petit peu, ça n'pas de bon sens. Tony (au policier) : - Là là, c'est fini le niaisage !
Viens icitte ma grosse police, va t'en faire des contractions moi, viens icitte.
(à l'otage) : - Madame, restez calme !
Les policiers : Aïe, aïe aïe...

(c) Salambo Productions 2006 / Têtes à Claques
Les mots anglais et québéquois du sketch :