Magdane : Lettre à ma mère                (version 2011)
Chère maman,

Je suis passé voir Pépé et Mémé, ils ont pris un chien à la SPA qui est très sympa.
Chaque fois que je lui donne un sucre, il remue la queue... Mémé m’a dit : "Tu devrais en donner un à Pépé".
     (rires) - Je vous demanderais de ne pas vous moquer de ma famille

Pour fêter mon arrivée Mémé m’a fait des bananes flambées.
Pépé trouve qu’il n’y avait pas assez d’alcool et en a rajouté : les bananes ont flambé sur 7 hectares.
J’ai été brulé au visage, et depuis qu’on m’a greffé la peau des fesses sur les joues, Pépé ne veut plus me faire la bise.
     (rires) - Je vous rappelle qu’on ne se moque pas des personnes âgées ! Essayez de faire un petit effort, hein ?

La semaine dernière, Pépé est allé au salon de l’agriculture, il a trouvé une machine qui peut faire la moitié de son travail, du coup il en a acheté deux.
     (rires) - Merci pour les efforts les gars ! Bien, bien...

Hier Pépé a trouvé une combine pour économiser l’énergie : avec sa caméra il filme une ampoule allumée, pendant 3 heures, après il éteint la lumière et il passe la vidéo de l’ampoule allumée sur la télé. Ce n’est pas con...

Ce matin Pépé était content... Il m’a dit : "À la mairie, quand j’ai ouvert ma chemise et qu’ils ont vu mes pectoraux, ils m’ont donné la pension du 3ème âge sans même regarder ma carte d’identité..."
Mémé a dit : "Tu aurais dû baisser ton pantalon, ils t’auraient donner la pension d’invalidité !"
     (rires) - Non non non non, vous êtes dégueulasses, vous vous moquez d’un vieux là, non non, faites un effort quand même…
Il y a un minimum… C’est une personne vivante… qui mérite le respect. - (rire) - Tu t’étouffes ! Voilà, c’est le petit jésus qui te punis !!!


Pépé est toujours aussi radin : quand il regarde la messe à la télévision, au moment de la quête, il éteint le poste !
     (rires) - Je suis tellement déçu de votre attitude ! (rire) - Vas y, toi aussi tu t’étouffes !

Hier Pépé a fêté ses 98 ans : il n’a pas peur de mourir, mais comme il dit : "Je n’aimerai pas être là quand ça va arriver."
Pour ses 98 ans Patrick Sabatier est venu l’interviewer : quand Sabatier lui a demandé ce qu’il pensait de Sarkozy, Pépé lui a répondu :
"Avec Chirac on était au bord du gouffre, avec Sarkozy on a fait un grand pas en avant !"

Comme dit Mémé : "Pépé il est con comme la lune et avec lui il n’y a jamais d’éclipse !"
     (rires) - Vous avez bu avant de venir, là ! (rire) - Étouffes toi, tiens !

A 98 ans, sexuellement... (rire) - Respires respires tu ne vas pas passer le cap !
A 98 ans, sexuellement, Pépé est toujours prêt, il ne sait plus pourquoi, mais il est prêt !
     (rires) - Vous êtes dégueulasses avec lui !

Pépé a dit : "Les plus beaux moments de ma vie c’est quand je fais l’amour."
Mémé a dit : "Moi c’est Noël, car ça revient plus souvent !"
     (rires) - Un petit peu de respect quand même !

Comme cadeau d’anniversaire Pépé a voulu une boite de Viagra : le problème, c’est qu’il a pris 7 pilules d’un coup !
Le lendemain il a fallu l’hospitaliser pour lui faire éclater les ampoules qu’il avait aux mains……
     (rires) - Non non, mais vous êtes salaud avec lui ! Il a quand même le droit de s’éclater, le pauvre vieux !

Avec l’âge il y a des jours où Pépé ne sait plus ce qu’il dit : quand les gens lui demandent ce qu’il a fait comme métier quand il était jeune, Pépé répond qu’il était opticien-ébéniste : "Je fabriquais des lunettes en bois pour les toilettes."
     (rires) - Non non, mais là, je vous demande pour la dernière fois de faire un effort, hein, sinon je m’en vais !!!
C’est pas bien compliqué… Un petit respect pour les personnes âgées !


Hier Pépé m’a dit : "Ce matin, quand j’ai voulu boutonner ma chemise, le bouton de ma chemise m’est resté dans les mains...
     (???) - Alors vous voyez, quand vous voulez, vous y arrivez, c’est bien !

"Ce matin, quand j’ai voulu boutonner ma chemise le bouton de ma chemise m’est resté dans les mains...
Quand j’ai voulu mettre mes chaussures, le lacet m’est resté dans les mains...
Et, là, j’ai pensé qu’il valait mieux que je n’aille pas pisser !!!
     (rires) - Hé ben, non non non, ho, non non non, mais c’est con, vous vous reteniez bien !

Dimanche dernier Pépé a fait une course à pieds réservée au 3ème âge : il a couru le 100 m en 9 secondes. - Ah oui, ça va vite... !
Quand je lui ai demandé comment il avait fait il m’a dit :
"Au départ, quant il y a eu le coup de feu, j’ai eu peur et j’ai laissé tomber mon mégot dans mon short..."
     (rires) - Ce n’est pas sympa… Vous êtes des malades mentaux… (rire) Faut te faire soigner, toi là-bas !

Hier soir Pépé m’a raconté sa vie sexuelle :
"À 20 ans, je n’arrivais pas à plier mon sexe tellement il était dur...
 À 40 ans, j’arrivais à le plier en 2...
 À 60ans, je le pliais en 3...
 Aujourd’hui, à 98 ans, j’arrive à le rouler !
 C’est incroyable comment, avec l’âge, j’ai pris de la force dans les bras !!!

Avec l’âge, Pépé ne voit plus rien, hier sur la plage il a trouvé un préservatif : il l’a regardé pendant au moins une heure !
Il m’a dit : "Je ne pensais pas que cela pouvait exister."
- "Dis donc, Pépé, toi aussi quand tu étais jeune, t’as fait l’amour sur la plage !"
- "Oui, mais jamais au point de m’arracher la peau !!!"
     (rires) - Vous êtes salauds !!!


Signé : Roland Magdane, qui vous aime très fort !

(c) Roland Magdane

BONUS (autres histoires)
  1. Pour ses 98 Ans, Patrick SABATIER est venu interviewer Pépé.
    Quand SABATIER lui a demandé ce qu'il pensait de SARKOZY, Pépé lui a répondu :
    « Avec CHIRAC, on était au bord du gouffre, avec SARKOZY, on a fait un grand pas en avant. »
  2. Pépé et Mémé sont allés se coucher. Mémé a dit : - Pépé, qu'est ce que tu fais ?
    - Je me lave les dents, Mémé !
    - Ben, Pépé, tant que tu y es, lave les miennes !
  3. Pépé, en regardant par la fenêtre à vu un caribou.
    - Hé, Mémé, regarde par la fenêtyre, il y a un caribou !
    - C'est pas un caribou Pépé, c'est une vache !!!
    - Je t'ai pas dit de regarder dans le miroir Mémé, je t'ai dit de regarder par la fenêtre !!!