http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
La Leçon du Petit Motard
Eh, mais vous savez qu'en venant là, j'étais dans ma voiture ... sur la route. je me fais siffler par deux motards, un grand et un petit, là !
- Shhh ! Stop !
Ils me font signe de me ranger... sur le bas coté, ... alors j'obtempère.
Le plus grand des deux, il vient vers moi, il me dit: - Garez moi la bagnole !
Ah, j'ai dis : - Oui.. Oui ...
Il me dit: - Je vous ai fais peur, hein ?
- Ouais....
Il me dit: - Je ne vous ai pas fait peur ?
Je dis: - Si si, si si vous, si si ..si vous m'avez fait peur... Mais qu'est-ce que j'ai fait ?
Il me dit: - Vous voyez bien qu'il est défendu de stationner !
Je lui dis: - mais c'est vous qui m'avez fait signe....
Il me dit: - Je vous ai fait signe, car c'est l'heure de la leçon du petit.
Il apprenait au petit motard à verbaliser.... à mes dépends.
Il dit au petit motard : - Tu a vu comment j'ai fait ?... Hein ? Hein ?
Allez, à toi ! A toi !"
Le petit , il vient vers moi... gentil... doux... affectueux.
Il me dit : - Monsieur, voulez vous avoir l'obligeance de me montrer vos papiers, s'il vous plaît ?
Si vous aviez entendu le chef : - Mais non, tu es trop gentil ! Tu n'obtiendras jamais rien comme ça, n'est-ce pas, Monsieur ?
Je dis: - moi j'avoue qu'il ne m'a pas inciter à montrer mes papiers.
Il dit au petit motard: - Tu as vu, tu allais nous faire perdre un client !
Il me dit: - Excusez-le !
Je dis: - Je vous en prie. Il n'y a pas de mal !
Il dit au petit motard : - Allez , recommence, redemande lui ses papiers !
Alors j'ai dis: - Non. J'ai dis: - Non ! Je n'ai pas le temps de jouer.
Il me dit: - Vous n'avez pas le temps de jouer ???
Je dis: - Si si .. j'ai tout le temps. On va jouer... on va jouer...
C'est à qui de faire ? C'est à moi de donner, là ?

Il me dit: - Non, c'est au petit à demander !
Il dit au petit : Allez vas-y ... Allez, à toi !
Le petit, tout ce qui pouvait : - Monsieur, voulez voir avoir l'obligeance de me montrer vos papiers, s'il vous plaît ?
Sans ça, le chef il va encore se fâcher...
Le chef a commencé à me regarder.
Je lui dis: - Qu'est ce que je fait ? Je lui donne ou pas ?
Il me dit : - Non ! Il ne les mérite pas !

Raymond Devos.