http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Pandore et le brigadier
À LIRE À HAUTE VOIX, DE PRÉFÉRENCE AVEC UN ACCENT MARSEILLAIS OU DU GERS...

Un gendarme part en permission et il va voir son adjudant dans son bureau.

L'adjudant : – Bites-moi, Pandore, vous êtes bien vaginal ce matin.
Où couillez-vous pédérastement en testiculant de la sorte ?

Le gendarme : – Bite, bite, Brigadier, le tampax et je dois m'en aller en sperme.

L'adjudant : – Vous vous en allez en sperme un jour d'érection, lorsque tout le monde va aux burnes ?
Mais vous allez jeter la masturbation dans le service !
Bites-moi, où allez-vous en sperme ?

Le gendarme : – Je m'en vais en sperme au delà des foutrifications de la Bite Montmartre.
On y jouit d'un point de vulve très clitoresque sur les copulations laborieuses.
Ensuite, j'irai sur les verges fleuries de la Seine où se déroulent actuellement les fêtes Vénériennes, et je poursuivrai à travers les chancres fleuris vers les Putes Chaumont voir les jeunes filles qui jouent au pénis avec leurs craquettes.

L'adjudant : – Bites-moi, Pandore, enculeur comptez-vous rentrer ?

Gendarme : – Eh bien, j'accrocherai le vagin de queue de l'automatrice et je serai là sur les couilles de baiseur-baiseur et 1/2, si j'ai pas trou-du-cul passion.

L'adjudant : – Très bien gendarme, alors bonne sperme et anussez-vous bien.



Il est évident qu'ils ont un léger défaut de prononciation eu qu'il faut traduire ainsi :

- Dites-moi Pandore, vous êtes bien matinal ce matin.
Où courez-vous présentement en gesticulant de la sorte ?

- Dites, dites, Brigadier, le temps passe et je dois m'en aller en perm'.

L'adjudant : – Vous vous en allez en perm' un jour d'élection, lorsque tout le monde va aux urnes ?
Mais vous allez jeter la disturbation dans le service !
Dites-moi, où allez-vous en perm' ?


- Je m'en vais en perm' au delà des fortifications de la Butte Montmartre.
On y jouit d'un point de vue particulièrement pittoresque sur les populations laborieuses.
Puis j'irai sur les berges fleuries de la Seine où se déroulent actuellement les fêtes vénitiennes, et j'irai à travers les champs fleuris vers les Buttes Chaumont voir les jeunes filles qui jouent au tennis avec leurs raquettes.

- Dites-moi, Pandore, à quelle heure comptez-vous rentrer ?

- Et bien, j'accrocherai le wagon de queue de la motrice et je serai là sur le coup de seize heures, seize heures et demie, si j'ai pas trop d'occupation.

- Très bien gendarme, alors bonne perm' et amusez-vous bien.