Mado la Niçoise : Mon fils est gay !
Mon 2ème fils, Toinou...

- Baisse les espots ! Il me monte la bouffaïsse. Ils ont du amidonner le sol, c'est pas possible ? Pff !

(Elle s'assoit et leve ses jambes on va se détendre un moment...)

Et ben, malheur ! Oh, petard ! Non, je sais pourquoi ça me fait ça... j'avais oublié : c'est qu'il y a 6 mois de tout ça, je m'etais féllé la cheville : de là jusqu'à là... (elle montre de la cheville jusqu'a la jambe) : une grosse fellation...
Ça, je ne l'ai toujours pas avalé... Ah, non !

(Elle retire sa chausure...)

Et ben, alors, j'ai un cors, tu sais, qui me revient tout le temps... Si c'est pas malheureux !
Pourtant je vais chez le pédologue, ah voui, dites !
C'est important les pieds : tu te vois sans les pieds ? T''s plus rien qui marche...

(Elle remet sa chaussure...)

Dire qu'y'a une expression qui dit : "Bête comme ses pieds." ! Je suis désolée, les pieds sont pas bêtes !
C'est comme l'expression : "Gai comme un pinson."
Mon deuxieme fils est gai, il est pas pinson... Vous avez compris ? Il est homo !

Huhuhu ! Attends, homo, c'est pas comme avant, hé !!! C'est devenu naturel...

Parait même que c'est dans les gênes... D'ailleurs, on dit : homo-génes...

Le premier homme, il était deja homo (homo sapiens). Il a évoluer en homo erectus...
Il a même fini bipéde ! Deux fois plus péde !!!

Attends, moi, j'invente pas ! C'est pas des cacades, je l'ai lu dans les livres...

C'est vrai que, je vous le dit, quand je l'ai appris de mon fils, ça m'a fait quelque chose... Malheur !!!

- "Voilà, maman, il faut que je t'avoue : j'aime les hommes."

- "Ecoutes, Jean Bernard, j'aurai jamais imaginé... Alors, tu va nous faire un curé ?"

Il me dit : - "Non, non... J'aime les hommes pieusement et amoureusement...
Comme le coiffeur d'en bas, le voisin du quartier, le petit fils de Francine..."

- "Du coup, tout le quartier va devenir homo ?" j'ai dit, "Pas ton pere ?! Aussi, quand meme, ça, je m'en aurai apperçu..."
Quoique, avec les hommes, il te font tout par dérriere...

Bref. Quelques mois après, il s'était habillé un peu espécial...
Moi, je croyais qu'il allait faire "Hallovine" (Elle veut dire "Halloween"....)...
Il m'a dit : - "Non, non. Je vais à Paris. Je vais faire le défilé..."

Comment s'appelle t-il ? Le défile de "Guêpe raide"... (Elle veut dire "Gay pride"....)

Alors, mon mari lui dit : - "Ecoutes, Jean Bernard. Tu vas faire la guêpe à Paris, mais tu ne reviens plus à la maison !!!
La maison, ce n'est pas une ruche !!! Tu t'en vas dare-dare !!! (Notez le jeu de mots : "dard - dard")

Le petit, il l'a pris au mot. Il est resté "au mot" (Notez encore le jeu de mots : "homo").

Il parait que, normalement, que ça arrive dans les familles les mères qui ont une forte personnalité, ou ils admirent trop la mère...
C'est comme ça que ça leur vient le fameux "Complesse du type". (Elle veut dire "Complexe d'Œdipe"....)

Mais, moi, ça m'a etonné que ça m'arrive, que je suis une mère, tu sais, que j'ai horreur de me faire remarquer :
Y'a un trou de souris, je me met dedans, de suite... Le probléme, c'est que il y'en a pas souvent ! Et voui !

Et puis, j'ai beaucoup dialogué avec ce petit, attention ! Il faut voir qu'est que j'ai dialogué :
Je lui parle, il m'ecoute, je lui répond, il m'écoute, je lui, je lui fais un dialogue ininterompu !

Et puis, tu sais comment c'est : quand tu nais, tu tournes, tu vires dans la tête de tout ça...

Et puis, à la fin, je me suis dit : "Ce petit, il est comme moi : il aime les hommes... Les chèvres ne font pas des chats, tu vois !"

Il a trouvé une place qui lui va comme un gant - comme quoi, sur Terre, y'a des places pour tout le monde... - :
Il travaille à L'EDF : "Les hommes qui relient les hommes..."

(c) Noëlle Perna