Jérôme Commandeur : Facebook


(Au public) :
- "En tout cas, hé, si vous voulez, euh, qu'on maintienne, euh, euh, le fil et tout, euh, on peut p't'être, euh, communiquer via facebook..."

Non, mais... Non mais, hé, je dis ça, parce qu'en fait, moi en fait je connaissais pas...
Et, euh, et... et des copains ils me faisaient chier, ils m'disaient :
- "Ouais, Jéjé ? C'est quand que tu t'inscris sur facebook ?"
Alors, moi j'disais : - "C'est..., c'est combien ça encore ?"
- "Hé, c'est gratuit..."
- "Vas-y..."

Et du coup, c'est un site de réseau social, en fait - pour ceux qui connaissent pas - où tu peux voir tes amis, euh, leurs occupations, leurs photos et tout...

Alors, pour ça, il faut être inscrit, et, surtout, il faut se demander en amis; ça c'est hyper important !

Et, du coup, ce qui est rigolo - d'ailleurs vous pouvez me demander en ami, hein, si vous voulez , y'a pas d'soucis -
euh, mais c'qui est rigolo, c'est que des fois, ben t'as des demandes d'amis de gens que tu connais pas forcément dans la vraie vie...

Euh, par exemple, l'autre jour, j'ai Brigitte Pichot, tu vois, Brigitte Pichot : "Veux tu être mon ami ?", elle me demande...
Alors, t'as que la photo pour juger, alors, euh...
Je regarde la photo : c'est une escalope de thon... mais un truc !...
Tu vois, même à Rungis, à 10h le matin, ça part plus un truc comme ça !... Tu vois ?

En plus, tu te dis : des photos qu'elle a, Brigitte, elle a mis la MIEUX....

Donc, euh... mais j'accepte quand même, tu vois, pour histoire d'avoir un peu des amis pour frimer, et euh...

Mais c'est hyper intime : Facebook, tu y vas si tu joues le jeu...

Il faut TOUT dire de ta vie.

Par exemple, il y a marqué : "Statut de la relation conjugale :".
Alors, moi je voulais mettre "à chier", mais y'a pas !...
Alors, euh, j'ai mis ce qu'il y avait de plus proche : "en couple".

Et... tu vois tout ce que font tes potes, puisqu'ils l'écrivent...

C'est ça, c'est la mode facebook, c'est à dire : tu fais un truc, et tac! tu vas écrire ce que t'as fait, tu vois ?

Donc ça donne, par exemple, j'sais pas, euh... :
- 15h: Jean-Jacques a mangé un paquet de Pépitos.
Tu vois ? Euh...
- 15h30: Jean-Jacques a plus faim.
Tu vois ?
- 16h: Jean-Jacques a envie de gerber. Tu vois ?

Et, alors tu peux stocker des photos.
Alors, les tiennes, ET celles aussi que t'as jamais demandé, qui arrivent sur ton profil
- parce qu'en fait, il se trouve, que, euh, quand on te photographie quelque part
- en train de faire une connerie, évidemment ! C'est beaucoup plus drôle ! -
il suffit qu'on note ton nom... pour que ça arrive directement sur ta page !

Comme s'il y avait un cambrioleur qui déboulait chez toi, le soir, tu vois, et qui remplissait ton tiroir de photos bien crados de toi que tu connais pas... Evidemment, ta femme, qu'est ce qu'elle fait le matin ? Tu vois, elle ouvre le tiroir et elle te dit :
- "Dis donc, Jerome ? Tu m'a pas dit qu'hier soir t'étais allé chez Julien faire l'hélicoptère avec ta bite ?"
- "Qu'est-ce que t'es en train de dire, euh, M'amour ?
Qu'y a un gars, avec MA gueule et MES fringues qui est allé chez Julien faire l'hélicoptère avec MA bite ?!!! "

Alors, toi, tu veux retirer les photos, évidemment, parce que euh... mais tu peux pas !!

Parceque facebook mentionne ce truc inouï :
- "Facebook ne retire pas les photos au motif qu'elles ne vous sont pas flatteuses."
- "Pardon !??? Donc, ça veut dire qu'il y'a 200 mecs, hein ! - dont mon boss - qui me matent le froc baissé, le cul dans la bière, en train de rouler une pelle à un réverbère, et on la garde ???!
Ben, foutu pour foutu, tiens, donnez m'en une copie, que j' la mette sur ma carte de visite... Hein ?
Et puis, tenez ! V'la le mail de ma mère : elle qui se plaint toujours de pas avoir de mes nouvelles..."

Et, bon, moi, du coup, j'étais branché loisirs, euh, de la vraie vie.
Mais, ce que je savais pas, c'est qu'il y avait les loisirs facebook qui existaient.
Par exemple, euh... Alors : Loisirs de la vraie vie. Ça, on connait tous, genre, euh... foot !
Bon. Foot, loisir de la vraie vie :
T'as envie de faire un foot, tu vas au stade de ta ville, et puis tu t'inscris.
T'attends qu'il y ait une dizaine de mecs qui ont un Q.I. entre 30 et 40, et on fait une équipe...
J'adore le foot, hein, moi...
L'important dans le foot, si vous voulez, c'est que le Q.I. cumulé des joueurs de l'équipe soit inférieur à celui de l'arbitre...
J'suis fan de foot, moi, attends, hé ! Un bon but de Chabal... (siffle)
Foot, loisir de la vraie vie, bon.

Et, maintenant, il y a les loisirs facebook...
C'est plutôt sympa, parce qu'on te les propose.
- "Jérôme..."
Alors c'est sympa, parce qu' t'as une petite vignette... :
- "Jérôme, veux tu faire partie de ceux... (du groupe de ceux) qui veulent prendre l'apéro le matin ?" Alors moi j'dis : - "Un instant. Je finis de m'inscrire au groupe de ceux qui apprennent par coeur les horaires du RER B, et je vous rejoint..."

Puis t'en as plein ! T'as, euh :
- "Jérôme veux tu faire partie du groupe de ceux qui veulent remplacer "Merci" par "Je t'emmerde" ?" Alors, j'ai essayé, tu vois... Je me suis projeté dans l'avenir, tu vois, euh, ah... :
- "Bon anniversaire, Jérôme! "
- "Mais je t'emmerde, Gérard !"
- "Jérôme veux tu faire partie de ceux qui balancent des boomerangs et qui reviennent pas ?". Alors ça, ça doit pas faire très très plaisir au groupe de ceux qui se les prennent dans la gueule, mais...
Tu vois, t'as plein...

Et t'as des phrases aussi qui arrivent, mais alors, euh, sans raison...
Y'a des phrases, comme ça...
T'as une phrase qui s'affiche :
- "Didier Smirou tient à te te dire qu'il te trouve cool." Moi j'dis : - "Merci Didier, mais... je ne te connais pas..."
Alors je lui envoie un petit mail : - "Merci. Peux tu développer ?"
Et là, le mec me répond : - "Non."

Je sais pas si tu vois l'absurdité du truc...
C'est comme, toi, si tu rentrais dans une boulangerie, et que tu disais : - "Bonjour madame. Je voudrais."
Et là, la dame, elle dit : - "Vous pouvez développer ?"
- "Non. Tu m'choisis ce que tu veux, la grosse : un macaron, une flute, une quiche...
Mais t'as intérêt à tomber juste, sinon je te pète la vitrine !"

Alors, évidemment, t'as le groupe des anciens du collège, tu vois, qui est, euh...
T'as tous les copains de collège qui reviennent sur facebook, dès qu'ils voient que t'es inscrit.
Euh, alors, ils arrivent sur toi... mais c'est "Les Oiseaux" d'Hitchcock ! Un truc de fou...
Tsss, c'est pas possible ! T'as l'impression d'être revenu en 88, tu vois ? T'as encore des noms que, euh...

Hé ! Thomas Klaboun...
Alors, Thomas Klaboun... Thomas Klaboun qui m'a demandé en ami.
Alors, Thomas Klaboun - c'était rigolo, parce qu'on en a tous eu des Thomas Klaboun... -
Thomas Klaboun, le, le... - c'était un... enfin, petit... -
Thomas Klaboun, en fait, le matin, pour lui dire "Bonjour", on le... on le rackettait.
On lui a gaulé un nombre incalculable de feuilles doubles, tu vois - juste comme çà, pour déconner... Et , euh...

Donc le mec y'm' dit : (en prenant une voix débile)
- "Est-ce que tu veux faire partie du groupe des anciens du collège de la classe de français de Madame Ferrand ?
Ah, elle était rigolote Madame Ferrand ! Tu t'souviens d'Madame Ferrand ?"

- "Elle était rigolote, Madame Ferrand, elle était rigolote... Elle m'a giflé avec un Larousse, hein, quand même...
Y’a plus drôle comme blague, hein ?!"

- "Ah, tu déconnes ! On va faire une soirée spéciale Madame Ferrand. On va l'inviter !!!"

- "Ah non ! Ben non, non , on va pas inviter Madame Ferrand, non !!!
Y'a 20 ans, elle était déjà super ancienne, Madame Ferrand...
Donc, euh... à l'heure qu'il est, elle doit être en maison de retraite, en train de finir un collier de nouilles, tu vois ?
En plus, ce soir, c'est nocture : on la fout au pieu à six heures et de demi...
Donc, euh, si c'est pour changer ses couches entre deux mojitos, non, moi je viens pas...
Non, c'est pas la peine, oh !..."

- "Ah, Jérôme ! Ah, tu déconnes ! Gnagna..."

Bon. Je m'inscris quand même, tu vois, par curiosité...

Et arrive une petite news (du groupe des anciens de Madame Ferrand), qui dit :
- "Jérôme, samedi midi, déjeuner au restaurant des anciens de Madame Ferrand, hein...
Sans madame Ferrand... retenue au... au père Lachaise.
Budget : prévoir 3/4 €."

J'dis : - "Mais on bouffe où, les gars ???! Chez Emmaüs !???"

(c) Jérôme Commandeur