Jean Dujardin La rupture Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube DivX Xvid Streaming
Jean Dujardin : La rupture
Tu est une fille admirable.
Tu as beaucoup de qualités.
Et je ne te mérite vraiment pas...
Crois moi, notre rupture est une bonne chose.

Mais, bien sûr que je me souviens de tous ces moments passé ensemble !
Mais, hé, je me souviens même de... de... de tout Carine...

Si c'était à refaire ???
Ah, mais sans hésiter, je te dis ......
Non...
Ce serait redonner du caviar aux cochons...
- ... Non, non c'est une expression - ...

Tu veux que je te dise pourquoi on arrête ?
Mais, mais parce que j'ai besoin d'espace, de fantaisie, que tu es trop terre à terre...

Un exemple, tiens...
- Tu permets que je raconte ?
Nous sommes au cinéma avec Carine, devant un film d'action,.
Le héros est dans sa bagnole, pour aller butter les méchants.
Donc, le suspense est torride...
Le mec sort de la bagnole, et là, Carine me glisse à l'oreille :
- J'peux leur dire Carine ?
- T'as vu ? Il a pas fermé sa porte !
Du coup, moi, ça m'perturbe, parce que j'me dit que l'mec il allait la fermer.
Ouais, non c'est vrai, faut être con pour laisser sa porte ouverte à Los Angeles, vous êtes d'accord ?!
Donc, il va aller la fermer, ça va prendre du temps, les méchants attendent, s'énervent :
- Mais qu'est ce qu'il fout ?? Quand est ce qu'il vient nous flinguer ??
En plus, si je suis ta logique, Carine, en allant fermer la porte, il peut trébucher sur une canette de Coca, il va s'casser une jambe !
Bref, sans le savoir, tu fais chier Hollywood avec tes remarques !
Tu comprends que je ne peux PAS rester avec toi, tu es dangereuse !

Et puis il y a pas que ça...
J'aime la moto, t'aimes le vélo, j'aime Droopy, tu aimes Bambi...
Euh, ça peut pas marcher..

Et pourtant, je t'ai aimé Carine.
Je t'ai aimé comme personne ne t'as jamais aimé...
D'ailleurs, personne ne t'as aimé, mais bon...

Je, je, je ne suis pas éducateur de rue, hein.
C'est pour ça qu(il vaut mieux se quitter.
On ne tiendrait pas deux mois.

Et puis, t'as quand même forcé pas mal, depuis dix mois...
Je sais que tu aimes le nougat, mais ton corp ne l'aime pas ..
Autant te le dire : à la fin, quand on allait se coucher, je partais en croisade, hein.
C'est... c'est plus de l'amour que je faisais, c'est de la manut'.

Mais, ne pleure pas !
Je ne veux pas te faire de mal.
Je te dis ça parce que je t'aime bien.

Fais moi un sourire.
Fais moi un sourire.
Vas y... Vas...
Non, ferme la bouche !

Non, il vaut mieux que nos souvenirs restent intacts.
Tiens, rapelle toi de la fois où nous avons fait l'amour sur la plage, toute la nuit...
Je te mettais des coquillages dans les cheveux.. .
C'était pas avec toi ?! C'était pas avec toi ?!!!
J'suis complétement désolé... mais en tout cas sache que j'aurais VRAIMENT voulu le faire avec toi, Carine.
Tu resteras gravé dans mon coeur, ainsi que ta famille et ta soeur.
Mais, évidemment que ton père est un copain !
Et ça me gène d'autant plus de coucher avec la fille d'un pote.
Tu comprends ça ?

Allez, j'y vais là.
Ah, et puis, Carine : Ne m'appelle plus, hein, j'ha... j'habite chez Olivia.
Non, mais elle est mal en ce moment...
Elle vient de se faire larguer comme une canette par un fumier, mysogine au possible
Ah, non, mais ça me dépasse !
On n'a pas le droit de traiter les femmes comme du jambon, hein !

(c) Jean Dujardin