Gad Elmaleh : la discothèque les clips du Flex M6 Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube transcription El Maleh
Gad Elmaleh : La discothèque

Moi, ça me donne envie de danser, les clips.
Je te jure, hein, je..., tu sais quoi, ce soir, j’ai envie de bouger, je m’en fous.
Et oui, franchement et vous savez pourquoi, moi j’aime bien aller en discothèque ?
Les jeunes me croient jamais quand je leur dis.
Moi, j’aime bien aller en discothèque pour observer les autres danser. Pour moi, c’est un truc incroyable.
Je m’asseois comme ça. Je commence à boire des coups et je me dis, je sais pas, je vois quelqu'un danser, un mec, je me dis :
- Qu’est-ce qui a fait dans sa vie, à ce mec ?
- Quels sont les événements inscrits dans son chemin personnel qui font qu’aujourd’hui il danse de cette manière-là ?
C’est passionnant…
Alors dès que j’arrive à côté de la discothèque, déjà cette musique me parvient de l’intérieur...
Et je me dis : "Ouh, là, ça va être chaud !" (Le public se met à applaudir)
Attendez, attendez. On n’est pas rentrés, oh !

Quand t’es devant la boîte à attendre (dans la file d'attente), tu fais la queue, tu fais pas : « Allez ! » (Le public continue d'applaudir)
Arrête, surtout si le mec, il te dit : "Tu rentres pas", tu lui fais pas : "C'est pas grave, je quittte." (Le public applaudit et s'arrête)
Arrête ! Y'a le videur qui est là - ou le "rentreur", ça dépend comment tu vois les choses -.
Ce que j’aime bien c’est quand le videur, il est grand, il mesure deux mètres, il est balaise, il est costaud, ce que tu veux...
Mais il a un seul défaut qui démystifie tout, ça casse tout : il zozote... J’adore !
(Le videur en zozotant) : - C’est pas possible. Je suis désolé, c’est pas possible...
- Mais monsieur, même si vous me laissez pas rentrer, rien que parler, c’est bon, ça me suffit...
Dites-moi par exemple : « Ma sœur, elle habite à Dallas, elle joue du saxophone, elle s’appelle Samantha. »
(Le videur en zozotant) - Écoute, fais pas le malin. C’est pas possible, c’est pas possible !
En plus, aujourd’hui, on est samedi et c’est une soirée spécialement faite pour les habitués, Coco.
- Les habitués ? Ça veut dire quoi les habitués ? Comment tu veux qu’on s’habitue si tu ne laisses pas rentrer la première fois ?
D’où tu veux qu’on s’habitue ? Laisse-nous entrer dix minutes, on va bien s’habituer.
(Le videur en zozotant) - Écoute. T’es mignon, t’es sympa. Tu m’as l’air sincère. Alors, je vais faire une excep... - j’aime pas ce mot.
Mais tu vas entrer pour t’habituer, Coco.
- Sérieux ? C’est vrai ?
(Le videur en zozotant) - Vas-y.
- Sérieux ?
(Le videur en zozotant) - J’ai dit : Vas-y. Okay ?
- YEAH ! WOOO !

(Il entre.)
Oh là là, tiens, regarde le mec sur la piste là-bas. Wow. Tu connais ce genre de mec ? Tu sais, très timide...
On dirait ça fait huit ans qu’il hésitait à aller sur la piste de danse.
Et finalement ce soir, ça y est. Il y va. Il a le courage. C’est parti. Ouais.
- Comment tu fais ?

Il y en a un autre là-bas que j’aime bien aussi - je sais pas si vous le connaissez - :
c’est celui qui joue tous les instruments de musique quand il danse.
Il croit que c’est lui qui fait la musique de la boîte. Il fait... - Woo.

Oh, ça, c’est mon préféré ! : le mec, déchiré, au milieu de la piste... Il fait rien...

Attends, y'a une super jolie fille. Ouh !
Je connais ce genre de fille dans les discothèques, avec le forfait "string / piercing / je te raccompagne au parking".
Quand elle trinque avec toi, ce genre de fille, elle peut pas s’empêcher de dire à chaque fois : - "Dans les yeux, dans les yeux !"
- "Sinon, ça va ?... "
- "Dans les yeux ! Je suis désolée..."
Et toi, comme un con, à chaque fois "dans les yeux", vas-y, allez, "dans les yeux".
Quand elle veut aller danser, cette fille, elle peut pas s’empêcher de dire à ses copines : « Ouh, j’adore cette chanson ! »

Il y en a un là-bas, il danse le rock depuis le début de la soirée.
Il est quatre heures du mat... Depuis vingt-trois heures, il veut danser que le rock, quelle que soit la musique.
Lui, il s’est dit : "Je danse le rock. Je sais faire que ça, j’y vais à fond, quelle que soit la chanson... La, la, la. Vas-y. Ouais. Hey ! Hey !"
(Il danse.)

(La musique change, il cherche la lumière.)

Il y en a un que j’aime bien aussi : c’est celui qui est sur le bar et qui croit que c’est lui qui met l’ambiance dans la discothèque avec sa main.
Tu sais ? (Au public) : - Mais, faites du bruit !!! Vous êtes là ??? Eh, hou, hou !!!

(Il danse devant la lumière.)
© Gad Elmaleh