Gad Elmaleh : La Chèvre de Monsieur Seguin Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube transcription El Maleh
http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Gad Elmaleh : La chèvre de Monsieur Seguin
Quelle était jolie, la chèvre de Monsieur Seguin !
Avec sa barbiche de sous-officier, ses yeux noirs luisants, ses sabots noirs luisants et ses longs poils blancs qui lui faisaient une houppelande.
Madame, cette chèvre, elle etait relax, elle etait cool, elle emmerdait personne.
Mais elle avait un problème, madame. Tu sais quoi ?
Son problème, c'est qu'elle voulait "gambader".
Elle pouvait pas gambader parce qu'elle etait attachée.
Un piquet, une corde : elle pouvait pas.
Alors, elle dit à son maître : "Laisse-moi aller dans la prairie, Monsieur Seguin !
Hein, m'sieur Seguin ?!
Laisse-moi aller me faire de nouveaux amis.
Laisse-moi courir un peu.
Laisse-moi respirer de l'air.
Laisse-moi me gazouiller dans l'herbe.
Laisse-moi m'expanouir."

Mais m'sieur Seguin, il était intraitable.
Toujours, il lui disait : "Walou, tu bouges pas !!!"
C'est dégueulasse...
Madame, mets-toi à sa place...
Imagine, je viens un jour chez toi à la maison, avec un piquet et une corde.
Voilà. Je rentre chez toi...
Attends. Fais une chèvre.
Tu fais du théâtre, tu peux faire une chèvre, non ?
Mais, imagine ! Deux secondes !
Je sais que t'es pas une chèvre !
Je suis m'sieur Seguin, moi ?!
Mais imagine ! Imagine...
Voilà, je viens, comme ça.
Je t'attache d'ici, comme ça.
Je mets le piquet ici.
Je fais vlan, vlan, et je te dis : "Madame, tu bouges pas !!!"
Tu vois ?
Rien que t'as imaginé, déjà, tu...

Et cette chèvre, elle voulait gambader.
Monsieur Seguin : rien à faire.
Tous les moyens étaient mis en oeuvre pour aller gambader.
Elle a commencé avec le harcèlement.
Elle a continué avec la pression psychologique, les écoutes téléphoniques, et elle a fait une manif.
Toute seule dans la prairie.
C'était magnifique...
Elle a pris un carton, comme ça, et elle a écrit: "Je veux aller gambader.
Je veux plus rester attachée.
Signé : "La chèvre."
Elle commence la manif :
- J'veux aller gambader, Madame !
Gambader, plus rester attachée.
J'veux aller... Gambader. Gambader.
J'veux plus rester... Attachée. Attachée.

Pardon, madame ?
Théâtre, oui.
Excuse-moi...

Un jour, l'aube vint de bon matin, et la chèvre prit ses cliques... - non, rien que ses cliques - et alla gambader !
- Madame, je te jure, ça m'a fait plaisir. Je te jure !
J'la voyais en train de gambader !
Et j'me disais dans ma tête : "M'sieur Seguin, il l'a dans..."
Elle a gamba... bon, gambadé, vous comprenez au moins 3 jours ou 4 jours de "gambadage" intensif.
Rassasiée de "gambadage", elle arriva au sommet... du pic de la montagne.
- Ça veut dire le maximum de la montagne.
Après, c'est un oiseau. Tu peux pas...
Elle arriva là-bas...

Cette partie de l'histoire, moi, j'l'aime pas.
Parce que je sais ce qui va se passer.
Qu'est-ce qu'il y avait ?
DES LOUPS !!!
- Ça va. Doucement...
Oui, il y avait les loups.
Y avait pas 3 ou 4 loups.
Y avait au moins 4 000 ou 5 000 loups !!!
Je sais pas comment ils ont fait...
J'crois qu'ils ont téléphoné.
- "Allô, viens à l'aube."
L'autre, il a dit: "Attends, je les préviens tous."
Et pas n'importe quels loups.
Des loups... garous.
Quand soudain, tous les loups...- 4 000 loups pour une chèvre... C'est des hommes, ça ?!
Quand, soudain, tous les loups se jetèrent sur cette chèvre UNIQUE qu'ils dévora... dévor... rèrent... qu'ils dévorèrent...
Ils ont tout mangé.

Cette partie est dégueulasse...
Ils ont laissé rien qu'un os !
Il y avait écrit dessus : "La chèvre".
On sait jamais...

Monsieur Seguin, quant à lui...
Il est sorti tout seul, celui-là.
Il ne se doutait de rien.
Il était chez lui, en train de...
J'm'en fous, il fait ce qu'il veut.
Lui aussi, il commence à...

Mais il a écouté les mugissements de la chèvre.
Quoi ?
Comment tu dis le cri de la chèvre ?
Chaque animal a son cri.
Il a écouté les...

Madame, là, je fais un deuxième théâtre.
Je fais moi, par quelqu'un.
Moi, je fais monsieur Seguin.
Je melange ma tête, je deviens Monsieur Seguin direct !
M'sieur Seguin dans sa maison, qui est énervé, car sa chèvre...
- Elle gambade.
- Oui.
M'sieur Seguin :
- Qu'est-ce qu'elle fait, cette chèvre ?
Je suis énervé.
J'espère qu'elle n'est pas allée sur le maximum de la montagne.
Sinon je la tue, hein !"

Il savait pas encore, lui...
- Je vais aller jeter un petit coup d'oeil.
J'ouvre la porte pour sortir de la maison - Y a des voleurs dans la prairie... -.
En avant !
Ah non ! Que je suis bête !!! J'ai oublié le répondeur.... Allez !
Ah non, j'ai oublié d'ouvrir la porte !
Ah, là là ! La porte est trouée ! Il faut l'arranger... On peut attraper froid....
Il faut changer l'annonce car Madame Seguin peut me chercher.
"Bonjour, vous êtes bien chez m'sieur Seguin.
Je suis sur le maximum de la montagne.
Laissez-moi un message, je vous rappelle après le bip.
Attention, c'est à vous après le bip !"
(Il fait des vocalises orientales.)
Et... Non.
Ah, voilà !
"
Il s'en alla à la quête de sa chèvre.
Il gambadait à sa manière.
Quand il arriva sur les lieux du litige, les bras ballants, (il parle arabe) - "Ciel ! Que se passe-t-il ?"
Pourquoi es-tu venue ici ?
J'ai parlé avec toi ou pas ?"
Car il avait parlé avec elle.
Sur ce côté-là, il a raison...
Il commence à pleurer.
Je vais pas le faire, mais... avec l'eau et tout !!!
- Pourquoi ???
Je compte jusqu'à 3....
Si tu ne me dis pas pourquoi..."

Même s'il compte jusqu'à 10, de toute façon, elle est...

Il a compté jusqu'à 3, il a pris l'os qui reste de sa chèvre.
Madame, je te jure...
Je vous jure, je n'ai jamais vu, de toute ma vie, monsieur Seguin pleurer comme ça...
Je te jure, comment il pleurait, je croyais que c'était sa mère.
Ou sa soeur, ou...
Je sais pas : avec cette chèvre...
J'ai rien vu, mais...

Et après, il s'en alla chez lui.
(Il vocalise.)
C'est loin....
Et quand il arriva chez lui, il n'a...
Merde ! Madame ? Madame !
- Abderrazak, le theâtre francophone est dans le coma !
Madame, arrête !
La premiere fois qu'on m'a raconté "La chèvre", j'étais pire que toi !!!
Madame, c'est la vie...
La vie, tu sais pas comment elle va être...

LA VIE NE FAIT PAS LE MOINE...

© Gad Elmaleh