Gad Elmaleh : Citations
Chargement en cours...

  1. - « Bonjour, est-ce que quelqu’un que vous ne connaissez pas vous a donné quelque chose ? »
    Moi, je leur réponds : « Monsieur, même ceux que je connais très bien ils me donnent rien du tout ! »
  2. Tu sais ? Quand tu cherches une rue dans ta voiture, tu la trouves pas...
    T'as un réflèxe bizarre : ... tu baisses le son de la radio !!!
  3. Pourquoi, les filles, à chaque fois qu'on vous offre des fleurs vous dites : - "Fallait pas ?!"
    "Fallait pas ?! Fallait nous le dire quand on était chez le fleuriste !!!
  4. Un autre truc marrant aussi, c'est quand on vous tend un bouquet, vous dites toujours : - "C'est pour moiii ?!"
    Le nombre de fois où on a eu envie de vous dire : - "Nan, mais écoute, puisque t'es là, prends-les... ! "
  5. Après, vous sentez les fleurs, vous dites : - "Haan, elles sentent boooon ! "
    - Hii, c'est di fleurs !
  6. Et après (qu'on vous offre des fleurs), comme une trouvaille, une idée, une fulgurance - mais vraiment - à laquelle on avait JAMAIS pensé avant...
    Vous dites : - "Chéri, j'vais les mettre dans un vase... ! "
    - "Ha, ouais ?! Toi, tu sais, hein ? Mais oh, chéri : CHUT !!!.... sinon on va nous piquer l'idée... !"
  7. Le bourré est le seul être à avoir la capacité de parler aux objets.
  8. Quand tu rentres chez toi et que t'es bourré, tu lances tes chaussures, si elles reviennent, c'est que c'était pas l'heure !
  9. Les australopiteques quand ils sont bourrés ils vont toujours aux chiottes et il se rincent la figure...
    Pourquoi ? Ils croivent que ça va les débourrer ?"
  10. J'arrêterais d'avoir peur de l'avion, le jour où on arrêtra d'applaudir le pilote quand il a atterrit.
    Genre : - "Woah, on aurait pas cru que t'y arriverais... CLAP CLAP CLAP !!!"
    Attends le mec, tu lui fais ça, il va se chauffer il va redecoller !"
  11. Et quand tu as un excédant de bagages on te dit :
    - "Nan... L'avion il peut être surchargé il peut tooombi..."
    Mais dès que tu paye l'excédant, y'a plus de danger : Tout est en ordre !
  12. Chez IKEA; tu rentres le lundi, tu ressors le vendredi.
    C'est tellement grand que y'a même le décalage horaire !
  13. IKEA,c'est le temple du couple qui se dispute :
    La femme elle veut acheter un meuble et t'as toujours le mari qui lui dit :
    - "Euh prends-le ouais prends le, ça rentreras pas mais prends le..."
    - "Je te dis que c'est pas LA les assietteeeeees "

    À l'entrée, ils te donnent un mètre. Et alors là, il te viens une maladie : tu mesures les choses qui t'interessent, et puis, à la fin, tu mesures tout... même ce que tu veux pas acheter...
    - Le vase : 25 cm ? Hum, j'aurais dis plus...
    Et après tu fais des mesures morphologiques : ta tête : - "Ouh lala, j'aurais pas cru !"
  14. Les pères de mes copains, s'il pleuvait, tout de suite, "schlack", le parapluie ! Mon père, il regardait et disait : - "On va être mouillés."
  15. Mon père, parfois, il proposait qu'on joue à cache-cache. On disait oui.
    - "Allez vous cacher."
    Ben nous, on allait se cacher, et lui, ... il partait au travail !
  16. Les gens s'envoient un texto assez étrange, le soir.
    Une question à laquelle tu peux pas répondre : "Tu dors ?"
    Un mec a déjà répondu ? - Un mec qui a le forfait sommeil - ! - "En effet, et je suis en plein dans un rêve... Je te rappelle pendant la pub !"
  17. "VOUS AVEZ REÇU UN APPEL D'UN NUMÉRO INCONNU QUI N'A PAS LAISSÉ DE MESSAGE..."
    Analysez cette phrase... Ça c'est d'l'info, sérieux !!!
    La nana, elle t'explique que : y'a un mec - on sait pas qui c'est - : il a appellé, il a rien dit !
    - "Ah, lala... !"
  18. Qui a inventé ce dicton : "UNE DE PERDUE, DIX DE RETROUVÉES..." ?
    C'est des conneries ! "Une de perdue, et, heu..."
    Premièrement : T'es tout seul !
    "Une de perdue, dix de retrouvés...", c'est des CONNERIES !!!
    T'as déjà vu, en bas de chez toi, après une rupture, dix nanas qui attendent, comme ça, là ?!
    - Vous êtes qui les filles ?
    - Hein ? Ben, les filles du dicton ! On est là; on t'attend... !"
  19. L'enfant d'un riche, il a entendu : - "Tu veux une glace à la vanille-chocolat-pistache-melon-intérieur cuir-double airbag ?"
    L'enfant d'un pauvre, il a entendu : - " Tu veux une glace ? " ... Ouais ? .. Ah, ben moi aussi... ! "
  20. Le blond il parle en blond à ses enfants : - "Euh, pitchounou, il est où ton sac ? Tu sais pas ?
    Bah tu l'cherche, tu l'prend et tu m'suis..."

    Toi c'est : - "Le saaaaaaaaaaac... Le saaac qu'il t'a donné papa il est où ???
    AUTREMENT ON VA PARTIR, ET ON VA TE LAISSER TOUT SEUL ! ET ILS VONT VENI LI LOUPS, ILS VONT TI MANGEERRRR !!!!"
  21. Quand tu rentre chez toi en australopiteque, tu veux pas réveiller ta copine.
    Tu rentre sous la couette en jetant un coup d'oeil toutes les secondes pour voir si elle s'est pas réveillée.
    Tu te "faxe"...
    - Dziiip.. Dziiiipdziiiip... Dziiiiiiiiiiip.
    Et quand t'y es, t'es content...
    Alors que, elle, à côté, elle a les yeux ouvert COMME ÇA depuis le début.
    Et là, tu trouves une phrase pour lui dire que t'es rentré y'a loooooooooontemps :
    - "J'arrive pas à dormir..."
  22. Il faudrait faire des niveaux, dans le GPS. Comme dans les jeux. Pour les enfants, y a des niveaux.
    Par exemple, niveau 1, le GPS te dirait: - "Tournez à gauche. Pas celle-là. Celle qui est légèrement à côté. Allez-y. Vous y êtes. Oui, vous êtes dans la bonne rue. Ayez confiance. Allez-y. Vous pouvez vous y engager. Arrêtez de stresser. C'est bien. Bravo."

    Ça, ce serait bien !

    Niveau 2, il dirait, comme dans tous les GPS : - "Tournez à droite."
    Niveau 3, il te dirait: - "Moi, j'aurais pas fait comme ça."
    Et niveau 4, pour les super balèzes, ce serait: "Devine !!!"
  23. À propos de GPS, il y a quelques jours je suis allée au Maroc, et j'ai loué une voiture avec un GPS Marocain.
    La voix c'est un mec, c'est pas une femme...
    C'est un mec, qui parle, qui, quand tu rentre dans ta bagnole, il demande des nouvelles de toute ta famille !
    Tu met le contact, il t'dit :
    - "Ça va ? Bekher ? Ta mère, ça va ? Tu as des nouvelles de ton cousin ? Dis moi, il va trop vite celui là ?! Qu'est ce qui se passe ? ..."

    Bon, il faut l’arrêter, sinon, il arrête pas !
    Tu rentre le nom d'un resto, il te dit : - "Laisses tomber, il est bidon ! Je connais un autre, il est mieux..."

    Alors je roule dans cette voiture avec ce GPS Marocain, et au bout de 5-6 kilomètres , j'entends :
    - "Arrêtes la voiture ! Ouvre la fenêtre ! Allez, demande à celui-là c'est où la rue que tu cherche..."
  24. Le seul problème qu'on a nous, les hommes, c'est que quand on fait un truc, on a besoin de reconnaissance....
    Quand on se lève à 4h du matin pour faire un biberon, on aimerais presque qu'il y ait un orchestre avec les choristes, tu sais, dans la cuisine qui fassent :
    - "T'es un mec génial !!! Tu fais un biberon ?! En plus, tu met du lait en poudre ?! Yeah, yeah !!!"
  25. T'as vu ? Le blond, quand il mange un sandwich ?
    Putain, la mayonnaise, elle sort pas !
    Lui, les tomates, elles restent parallèles... Y'a aucun problème.
    Toi, tu mords dedans, la feuille de salade, elle vient et tout, comme ça...
    T'as de la mayonnaise partout...
    T'as toujours une tomate, elle veut sortir la tête du sandwich pour voir ce qui se passe...
  26. Le blond il a un p'tit maillot de blond... T'sais les petits là...
    Toi t'as le parachute... quand tu plonges, il gonfle...
    Lui il a des lunettes de piscine que si toi quand tu les met elles te serrent, t'es rouge...
    et pendant deux semaine on te dit : "Tiens, t'as été à la piscine toi !"...
    Et lui il est beau gosse avec !"
  27. Toi, quand tu fais le dos-crawlé tu regardes à chaque fois combien il reste de piscine avant de toucher le bord...
    Alors tu fais un mouvement... Hop tu regardes...
    Un autre... Hop tu regardes...
    Pis des fois, tu te fais des petits suspens...
    T'en fais un... deux... trois, HAN !
    Le blond... il fait hop hop hop hop hop, il s'appuie sur le bord, il plonge et revient en arrière...
    Il a des détecteurs de bords de piscine derrière la tête ou quoi ???!"
  28. J'adore les Etas-Unis !
    D'ailleurs, à chaque fois qu'on me demande d'où je viens, je dis : - "I'm a Morocan"
    - "Oh, you come from America?"
    - "Yes, I'm a morocan!"
  29. "Ou bien des fois dans des soirées tout le monde danse et il suffit qu'il y ai une... UNE SEULE chanson orientale...
    Tout le monde se retourne vers toi et dit : - "Allez Gad, c'est TA chansooooon !"
    Et pour te faire plaisir ils dansent un petit peu...
    - "Héhé... hep hep... hamdoulila et compagnie hey hey !!!"
  30. Et tous ceux qui nagent, t'as remarqué, ... ils veulent TOUS faire la nage papillon...
    - HEY REGARDES PAPILLON PAPILLOOOOOOON !!! splash!
    Et les filles elles font la nage indienne... parce que ça mouille qu'un côté des cheveux tu vois...
  31. Je déteste les clichés... C'est vrai chaque fois on me dit : - "Euh Gad tu es du Maroc ?"
    - "Ouais..."
    - "Putain j'adôôre le couscous !"
    - "...mff... Pourquoi, tu m'vois comme un couscous ???"
  32. Quand on jouait à cache-cache, c'est pas qu'on m'trouvait pas... C'est qu'on m'cherchait pas.
    Des fois j'restais des jours et des jours dans des placards..."
  33. Enfin bref un jour j'voudrais prendre tous les clichés qui existent au monde et je les mettrais sur une place que je baptiserais la place d'Clichy.
  34. On était trois enfants dans la famille, de trois sexes différents !
  35. Blond n'est pas une couleur de cheveux, mais un concept : Tu peux être blond à l'extérieur et brun à l'intérieur...
    ... et inversement proportionnel !
  36. Genre, cette fille, un coup, elle m'avait demandé : « T'es né quand ? »
    J'lui avait dit : « Le 19 avril ».
    Et elle m'avait dit : « Et mon père le 9 août !!! C'est un siiiigne !!! »
  37. Chaque fois qu'on demandait des trucs à ma mère elle nous disait :
    - "Ecoutes : Ton père c'est pas Rotchilde !"
    Et nous on disait : "Qui c'est alors si c'est pas Rotchilde ?"
    Des fois on était à table et ma sœur elle m'disait : - "Regardes : Papa c'est pas Rotchilde..."
    Et un jour, j'ai rencontré Rotchilde dans une soirée super.
    Et j'ai été vers lui. Comme ça. Et je lui ai dit :
    - "Ça y est. Maman elle m'a tout dit... C'est pas toi mon pèèère !"
  38. Tu te lèves la nuit pour aller aux toilettes, et là ta femme te dis :
    - "Où tu vas ?!"
    - "Aux toilettes"
    - "Mais tu reviens, hein ?"
    - "Han, j'sais pas trop, s'il y a une bonne ambiance, je crois que je vais rester là-haut... !"
  39. À l'école, y'a plein de trucs qui servent à rien.
    Exemples : "Racine carrée de 25 ? 5..."
    Oui, et alors, ça t'as déjà sorti d'une merde ?
    Est-ce qu'un jour tu t'es dit : - "Ah heureusement que je la connaissaiiiiiiiis !!!"

    Et le compas, est ce qu'un jour dans ta vie t'as dit à ta copine :
    - "Putain, chérie, il est où le compas ??? Merde !"

    Est-ce que quand tu vas visiter un appartement tu te dis :
    - "Hum il est bien, le seul truc c'est qu'il est un peu trop isocèle..."
  40. Tu vas t'extasier devant les dessins de l'enfant alors qu'ils vont être bidons...
    Ça, d'ailleurs, j'aime pas, moi, je le fais pas...
    La plupart des dessins d'enfants ils sont nuls et tout le monde fait :
    - "Ah lala, rooooh, c'est incroyable !!! Tu l'as fait tout seul ?!"
    Ben heureusement !!! Si quelqu'un l'a aidé en plus, ben, alors là...
  41. Un jour moi aussi je serais beau...
    Un jour moi aussi j'arrêterais d'attendre 3 quarts d'heure en attendant que ma casserole chauffe alors que c'est l'autre qui est allumée...
    un jour moi aussi j'arrêterais de revenir en chaussette dans la salle de bain en marchant dans la flaque d'eau.
    Un jour moi aussi je perdrais ce ventre parce que ça reste à vie cette MERDE !
    Un jour moi aussi j'aurais une copine...
    Je lui offrirais tout...
    Je lui ferais du poulet farci, du poulet far-là...
    Je l'emmenerais chiner à Pekin pour manger des sushis parce que moi...
    JADOOOOOOORE LI SUSHIS !!!
  42. "L'autre c'est moi" : Mais c’est qui ce l’autre ?
    Ce «l’autre» c’est tous les «moi» dans la vie de tous les jours.
    C’est un peu de tous ces gens si différents qui sont en lui.
    Ceux qui se battent pour ne faire qu’un de lui.
    Ce lui, c’est celui qui voulait tordre son corps pour prendre position et casser les phrases pour faire du bris de mots.
    Ce lui, c’est cet autre qui voulait les réunir tous pour les faire rigoler ensemble...
    L’autre en fait, c’était lui.
    Enfin, ça n’engage que moi, Gad Elmaleh."