Gad Elmaleh : L'école humour en ligne collège lycée classe Rothschild cours Racine carré, exercices corrigés, problèmes de maths, mathématiques, compas, musique, flûte Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube transcription El Maleh
http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Gad Elmaleh : L'australopithèque (le mec bourré)
(Voix de mec bourré) - Arrête, arrête... Arrête, j'ai trop bu. Arrête ! Arrête, arrête ! Je suis déchiré, arrête, c'est bon... !

Quand t'es déchiré en boîte à 7 heures du mat, tu commences à avoir une voix d'australopithèque.
(Voix éraillée) - Viens, viens !... L'heure ! Quelle heure il est ? 7h10 ? On a passé une bonne soirée, hein ?

A ce moment, t'as une de tes potes qui a toujours la pêche : Alors, qu'est-ce que vous faites ?
- Dans la vie, ou... ?
- Vous voulez pas aller en after ou en before... ?
- T'as craqué ou quoi ?! Je suis déchiré... !

Alors tu vas dans les toilettes et tu te mouilles le visage. C'est un truc sociologique qu'il faudrait analyser.
Les australopithèques se mettent de l'eau sur le visage et ils pensent que ça va les "dé-déchirer" !
Ils communiquent entre eux, ils se parlent ! - (Charabia de mec bourré) (Rires du public)

C'est quoi ce truc de se mouiller le visage ?
Un jour, j'étais tellement déchiée que je suis entré dans les WC d'une boîte pour me mouiller, et j'ai tout nettoyé !
Sauf que j'avais pas vu l'écriteau qui disait : "Merci de laisser cet endroit tel que vous l'avez trouvé."
Je te dis pas la galère pour tout remettre, après !

Un autre jour où j'étais vraiment australopithèque, en arrivant chez moi, je me suis trompé, j'ai mis la clef de la voiture dans la serrure.
Ben, je te jure, la maison a démarré !!! A fond, la maison sur l'autoroute !
Ma femme a ouvert les volets : "Qu'est-ce que tu fais ?"
J'ai dit : "T'inquiète !" (Il rit bêtement)

Plus rien n'est synchro quand t'es australopithèque. C'est interdit de conduire bourré ! Ils ont raison, bien sûr !
- T'as vu quand il a failli glisser ? C'était dans le spectacle ?
- Non, il a vraiment failli glisser.
- Il était déchiré ?
- Non, il a fait le truc de l'eau, il a failli glisser ! Je croyais qu'il allait tomber, mais non !

- (Voix de mec bourré) C'est de l'eau !

Faut pas conduire en état d'ivresse.
Mais cette loi est mal faite. Au lieu d'interdire de conduire bourré, on devrait rajouter une épreuve "déchiré".
Y aurait un mec qui s'occuperait que des australopithèques. Il nous accueillerait : (Voix éraillée) "Bonjour, c'est moi qui s'occupe..."
Tout à fait !

- Allez vous bourrer la gueule et on passe l'examen. Y a de tout : du gin, de la vodka, du Jet 27...
Allez, hop hop hop ! Le premier qui boit de l'eau est viré !

Tu te dechires bien, tu passes l'examen sur l'autoroute et il te donne une attestation.
Comme ça, si un flic t'arrête : "Monsieur, vous conduisez en état d'ébriété."
- (Voix êraillée) "Oui, oui, oui..." (Rires)... "Tout à fait. Je vous le fais pas dire... Monsieur l'agent de la maréchaussée, attention, regardez, je suis un professionnel !" (Rires, Applaudissements)

C'est dangereux de conduire bourré, faites attention !
C'est le week-end, y en a qui vont se mettre australopithèques.
C'est pour ça que tes copains te donnent des conseils. Ils sont plus bourrés que toi... mais ils te donnent des conseils !
- "Appelle un taxi, oh ! Fais pas le con, appelle un taxi !"
En plus, ils sont pas synchros les mecs bourrés.
- "Tu m'entends ?"
C'est toujours eux qui donnent les conseils, genre :
- "Vomis !... "Vomis, vas-y, vomis, je te dis ! ... Alors, mets les doigts... dans ta bouche à toi !"

Faut faire attention, les amis. Faut pas conduire en état d'ébriété.
Le plus grand problème, quand t'es australopithèque, c'est pas de conduire, c'est de rentrer à la maison sans faire de bruit.
Il faut savoir que l'homme déchiré peut dialoguer avec des objets.
Le mec sort de boîte et trouve pas sa bagnole :
- "Putain, t'es où ???? Twingo, fais pas ta conne !!! ... Twingo, viens ici !"
Il rate la serrure de sa porte, il lui fait : "Arrête !"
Il rentre dans l'appart, il trébuche sur une chaussure, il lui fait: - "Chut !"
Et il faut qu'il aille dans la chambre, sans réveiller sa chérie.... Il est déchiré et en plus, il doit pas faire de bruit.
Les australopithèques savent très bien faire les cosmonautes.
Si tu lui dis que sa femme va pas se réveiller, il peut ne pas respirer pendant 8 minutes.
Il va se glisser dans le lit. Il croit même qu'elle dort.
Elle dort pas. Les femmes ne dorment pas quand on sort.
C'est comme la télé, tu l'eteins, elle reste en veille. (Rires et applaudissements)
A un moment donné, il a dit un truc sur les femmes un peu miso. Je faisais la femme et le cosmonaute. C'est bizarre !
- "Ah moi, j'ai pas du tout aimé !"
Le mec va se glisser... Tu connais la glissade de l'australopithèque ? En "escalope"... (Rires)
Le mec ne se glisse pas dans le lit... il se faxe, tellement il a peur !
Mais elle a les yeux comme ça, tel un hibou.
Après, t'es dans le lit. Ta femme te regarde. T'essaies de lui faire croire que t'es rentre depuié longtemps.
Tu lui sors une phrase de mauvaise foi, du genre :
- "J'arrive pas à dormir depuis longtemps... J'ai fumé 2 paquets de cigarettes avant de venir au lit."
Tu sens vraiment que le lendemain tu vas payer la facture.
Elle s'allonge. Elle dort.
Tu t'allonges... La maison tourne. Une tournée internationale ! Tu te demandes ce qui se passe et tu commences à avoir faim.
Car quand t'es australopithèque, t'as faim ! .. Sauf que ton cerveau peut pas passer à l'action...
Quand t'es déchiré, t'ouvres le frigo et tu bloques devant.
Il peut y avoir un yaourt périmé, un fond de Harissa, une aubergine crue, tu les envisages...
Tu vois une bouteille de vin, tu lui dis : - "C'est bon, tu m'as saoulé !"

Je suis que pour certains mecs, c'est pas comme ça.
Le blond... Il a bu quatre fois plus que toi, il rentre chez lui et il se dit : "Dis-donc, je suis un peu pompette.
Quand je suis pompette, j'ai une petite fringale. Qu'à cela ne tienne, je vais me faire une salade de saison.
Est-ce qu'il me reste de la mâche de Rotterdam ?" (Rires)
Toi, t'es perdu devant ton frigo et lui : "Alors, il me faut des aromates. Est-ce que j'ai du "thyme" ?... Oui...."
Il est net. Il chantonne...
Et toi devant ton frigo : "Il était un petit homme, Pirouette", cacahuète... (Voix éraillée) Il s'est cassé le bout du nez " (Applaudissements)
J'aimerais être comme lui, nickel, sans problèmes. "Ok, clac, clac, sans problèmes."

C'est difficile, mais un jour, je serai comme lui.
Quand je saurai skier en parallèle, quand je ferai du dos crawlé sans regarder en arrière, quand j'aurai confiance en moi, des muscles de blond et des poils "brushingués". Un jour, j'y arriverai ?
Le public crie : - "Non !!!"

Non ? T'es sûr ? Dis-moi... Ok. D'accord. Je savais pas...
Par rapport à "l'australopithéquisme", c'est le week-end, tout le monde va sortir, "Pump it up", j'aimerais vous donner un conseil parce qu'on va se quitter. (Le public proteste)
Ah, ok. Je donne pas de conseil. On passe la soirée ensemble après, vous le savez bien... Ouais, tu sais bien. On se suit ?
- Ouais !
Je voulais juste vous dire, messieurs, si vous rentrez chez vous en australopithèques, faites une chose - et je le dis pour votre bien -.
Retirez vos chaussures, et jetez-les dans la chambre à coucher.
Si elles reviennent...
C'est que c'était pas l'heure de rentrer, les gars !!!

- (Rires )
- Merci, Lyon !

(Musique funky)
© Gad Elmaleh. Transcription du spectacle "L'autre c'est moi" en DVD enregistré à la Bourse du Travail de Lyon.