François Rollin : Dictons météo
J’ai encore réfléchi à la météo. La météo, et les fameux dictons qui l’accompagnent.

Et sans me vanter, je crois que ma contribution peut être assez décisive, parce que j'en connais un paquet, des dictons de météo.

Naturellement, je connais les grands classiques, que tout le monde radote, comme :
- "Noël au balcon, Pâques au tison", "Petite pluie abat grand vent", "S'il pleut à la Saint Médard, il pleuvra quarante jours plus tard", etc...

Mais connaissiez vous celui-ci : "Orage de janvier ne remplit pas l'évier", qui signifie que les pluies d'orage sont peu abondantes en janvier.
Ou celui-ci: "Grêle à la Toussaint, préparez vos coussins", qui signifie que s'il grêle à la Toussaint, il est prudent de préparer des coussins.
On ne sait pas pourquoi au juste, mais après tout c'est un dicton, ce ne sont pas des mathématiques.

Il y a toujours place pour l'interprétation, comme dans le cas de ce dicton de la région de Carpentras: "Si boutroun bariou, calistroune gastou".
La première partie est sans équivoque, elle veut dire "quand il neige à la Saint Boutroune"...
Mais le second terme peut être interprété comme signifiant: "il fera beau à la Saint Gastou", ou au contraire comme signifiant "il n'y aura pas de festivités à la Saint Gastou", en d'autres termes, la traditionnelle fête de la Saint Gastou n'aura pas lieu cette année à Carpentras.

Même lorsqu'ils ne sont pas en patois, les dictons météo peuvent être apparemment hermétiques, tel celui-ci, originaire de Lons-le-Saunier :
- "Vent qui neige et bruine au soleil pleuvra brouillard dans la corbeille".
Renseignements pris, cela signifie que s'il pleut au moins une fois au premier semestre, il pleuvra au moins une fois également au second semestre.
Et ce dicton s'est toujours vérifié, depuis 1825, dans la région de Lons-le-Saunier en tout cas.

Comme quoi la sagesse populaire, ce n'est pas n'importe quoi.
Témoin encore ce dicton cher aux agriculteurs du Médoc : "Quand Jean-Paul joue du pipeau après 23 heures, il réveille toute la maison".
C'est d'une vérité confondante. Ça ne renseigne pas énormément sur la météo, mais c'est tellement vrai qu'on ne va pas chinoiser.
À chaque fois en effet que Jean-Paul joue du pipeau après 23 heures, il réveille toute la maison.

Pour quelques dictons douteux, et qui jettent le discrédit sur la météo populaire (comme celui qui dit "après la pluie, le beau temps", qui échoue une fois sur deux, puisque les statistiques montrent qu'une fois sur deux après la pluie vient la pluie)...
Pour quelques dictons douteux, donc, il y a une immense majorité de dictons très fiables, comme celui-ci :
- "La direction de l'hôtel prie son aimable clientèle de libérer sa chambre avant midi".
C'est tellement vrai que c'est affiché dans toutes les chambres d'hôtel, à l'intention des touristes, dont on connaît l'intérêt passionné pour la météo.

Je ne vais pas vous embêter plus longtemps, je terminerai avec ce joli dicton, que je suis un des très rares à utiliser, et qui dit :
- "S'il fait beau Dimanche, j'irai manger des cerises chez ma soeur à Saint-Cyr-l'École".
Et si vous doutez de ce dicton, vous n'avez qu'à attendre Dimanche, et s'il fait beau, vous verrez bien où j'irai manger des cerises...

© François Rollin
PDF : http://francoisrollin.com/pdf/meteo_charcutiere.pdf