Franck Dubosc Couple libéré Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube Sophie Boustier
Franck Dubosc : Couple libéré

Là, vous me regardez, et vous vous dites : "Ce mec là, il a l'air très épanoui"... c'est pas faux !
Puis vous vous dites aussi :
"Ce mec là..., épanoui comme il est..., il doit être sur le point 'de - se - ma - rier'" (en chantonnant gaiment)....
- "C'est - pas - sûr !!!" (en chantonnant moins gaiment)...
Ah non, non, c'est pas sûr du tout, non;"

Non, effectivement, l'autre jour Véronique me dit : "Franck, je t'aime énormément..." - bon, c'est tout à son honneur... -
"... mais j'aimerai qu'à partir d'aujourd'hui nous soyons un couple libéré"
"Oh, attends, ma petite chatte, t'emballes pas, euh... libéré, libéré, euh, tu veux dire, euh, euh... même toi ?!
Ah, tu veux dire... on aurait le droit de faire chacun ce qu'on veut, chacun de son côté..."
"Comment ???..." "L'essentiel, c'est de tout se raconter..."
"Ah, ben oui, ah, je trouve ça très sain comme façon de voir les choses, euh... Toute une nouvelle façon de penser qui se réorganise...
Puis va falloir que je récupère mon petit agenda de célibataire... Hmm, va y'avoir des victimes, ce soir..."


- "Allo ??? Sophie ??? Bonjour... C'est Franck Dubosc à l'appareil... 4ème 2B, collège Claude Bernard... Tu me remets ?
Ah, tu vas rigoler... Je recopiais mon agenda de 75... et tout à coup, je me suis dit : "Tiens... Sophie Boustier !"
C'est marrant que je sois tombé directement sur toi, dis donc, j'aurai pu tomber sur, je sais pas, sur ...
Sur ton petit copain peut être ?...
T'as pas de mec ?! Oh mince, c'est trop bête !!!...
Ben, écoutes, euh, profitons en que, que je t'ai directement au téléphone...
Hmm, qu'est ce que tu fais mercredi prochain ?...
Et si on disait 20h à la Bastille ? Soyons dingues !!!
Hein ? On se racontera les souvenirs... et peut être que... ben qu'on en fabriquera des nouveaux, qui sait ??? ...
J'te dis à mercredi ? 20h... à la Bastille....
Allez, j't''embrasse ! Ciao !!!"


Et, c'est marrant, parce que... revoir Sophie Boustier, c'est quand même faire un bond de...
Oh ! plus de 20 ans en arrière, dis donc !!!

Ah, oh la la, pourtant je l'aimais bien ma petite Sophie Boustier, moi ! Avec ses petites couettes là, sa taille de guêpe, et ses petits seins qui, qui pointent là, ah...
Et ça me fait drôle, parce que... il est presque 20H... je suis à la Bastille et... et elle devrait pas tarder à arriver, la coquine !


"Excusez-moi, Madame ? Madame !? ex...oui...
Vous n'auriez pas vu par hasard euh, une euh, une petite blondinette qui attendait, euh...
Avec des petites couettes, des petits seins qui...
Non ? Non... Bon ben elle est en retard alors...

Vous aussi, il est en retard ?!
Ah ben, comme ça, tout le monde est en retar...

Excusez-moi... Madame ? Euh... Madame ?
Tu serais pas Sophie Boustier ?
C'est pas vrai !... Oh putain !!! oh oh oh oh...
Franck Dubosc. J'ai pas changé moi...
Ah ! Incroyable !!!
Je... Ecoutes, je te regardais là, je me disais : C'est dingue ! ... on dirait... euh, la mère de Sophie Boustier !
En, en plus, en... en, en... en plus vieille...
Ah ben tu n'as pas changé d'un poil, dis donc...
Comment ??? Quelques petits kilos, par ci, par là ?
Oui, oh, ben, oh, ben dis, eh, oh... on en prend tous un petit peu avec l'âge, hein ?
Plus ou moins...

Ça te fait combien ? 85...
Non, mais je te demande ton âge ? Ah ah, la même, la même !...
La même, en plus... euh, en plus, euh en plus mure, quoi...

Bon ben ça m'fait plaisir de te revoir, tu sais, Sophie... Voilà, voilà, voilà, voilà...
Bon ben, euh.... Qu'est ce qu'on fait ?... ou alors je te dépose quelque part ?..."

Et c'est comme ça, euh, qu'on s'est retrouvés au restaurant, tous les deux... comme deux... euh, ben comme deux cons quoi...

"Alors, dis moi, ma grande... Qu'est ce que tu fais dans la vie maintenant ?
Orthopédiste ?... Tu veux dire, euh, dans un orchestre de jazz, euh ???
Ah non ?! Orhth... Ah, pour les pieds !! Oh non, ah, j'avais pas compris...

Tu vois..., c'est marrant, Sophie, parce qu'au début je me suis dit :
Après 20 ans, ouh la la, qu'est ce qu'on va pouvoir se dire ? Puis en fait....................................

Tu sais, si je peux me permettre, hein, moi, je trouve que ça te va vachement bien les..., les cheveux courts...
Non c'est vrai, ça te donne un petit côté... euh... Philippe Gildas... !!! Ah ah ah !!!!
Non arrêtes ! Mais je te taquine ma Soso... Arrêtes, oh... On a le droit de rire, merde !... C'est toujours ça... Hmmm...

Comment ?! Si j'ai quelqu'un dans ma vie ??? ... Moui...
Enfin, en ce moment elle est un peu dans la vie de tout le monde, euh...
Non... Non parce qu'on est un couple libéré, nous...

Et donc toi, alors apparemment, y'a personne ???
Ah bon ?! Mais quel est le nom de l'heu-reux veinard ???
Sylvie ???!
Non ?! C'est pas vrai ! T'es devenu pédé ?!
Enfin, je veux dire, euh...
Ah oui, effectivement, t'es encore plus libérée que moi toi, euh...
Ah non, ça me dérange pas du tout, non... 'tain tu rigoles, ou quoi, Sophie ?
Hé, attends, hé, y' un p'tit moment que, ..., que je suis sur Paris, quand même, hé oh...
Non, puis c'est bien, tu en parles sans honte... enfin, je veux dire, sans gêne..."

- "Je peux avoir l'addition, s'il vous plait ? Merci..."

"Ah non !!! Oh Sophie, oh s'il te plait... On partage..."

Donc là, bon, on est sorti du restaurant, et là, j'ai, j'ai décidé de raccompagner... mon copain Sophie...

"Alors, dis-moi, mon p'tit bonhomme ! Quel arrondissement, déjà ?"
"Melun !!!"
"Ah ben tiens, nous y voilà... Ahh ! 173 francs... Ah ah !
Non, arrêtes, je déconne, Sophie... Non, puis en plus, j'ai pas de monnaie... Non, laisses tomber, aller...
Bon, ben, écoute... Je ne te dis pas "à bientôt"... Et puis, embrasse ta femme, comme on dit..."


Je suis rentré chez moi, sans faire de bruit...

Véronique dormait... elle était allongée sur le lit... entièrement nue... à côté d'un vietnamien...
enlacée dans les bras d'un grand black... euh... entièrement nu, lui aussi, euh...
J'ai pris une photo, je l'ai envoyée à Benetton, on sait jamais...

- "Oui... Euh, dis moi, Véronique, euh..."

- "Bonsoir messieurs... Oh, ne vous dérangez pas... Hey ! Vous êtes américain ? Helloooooo...
I am... I am the husband of the woman in, in the bed... euh"

- "Oui... Dis donc, Véronique... Comment ??? Ah non, j'ai rien fait, non !
Non, j'ai passé la soirée avec Sophie Boustier, tu sais mon... mon premier amour...
Ah non, euh non, rien à raconter... Ah non, on a rien fait... Figures toi qu'elle est devenue euh, euh... gouine orthopédiste..."

- "No, no. I speak about an old girl friend in love, euh, become today... for the feet... and euh... euh... "Village People"..."

- "Oui... Dis-moi, Véronique... Euh, je voulais te demander... pour euh, pour demain matin, euh...
Je prépare quatre bols... ou t'attend encore du monde ???!"

(c) Franck Dubosc