http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
FLORENCE FORESTI  :  Les filles douées en amour

Bonsoir. J'ai pris une décision très grave. J'ai mis le paquet.
J'ai décidé de renoncer au grand amour.
Oui, aujourd'hui ! Oui y en a marre !.
Enfin, la vie à deux ce n'est pas pour moi.
Le couple, j'ai essayé plein de fois, je n'y arrive pas.
Je ne sais pas pourquoi, mais ça marche pas. Non ce n'est pas pour moi.

C'est pas de la faute des hommes, eux ça va, nickel, non, non ça vient de moi, c'est de mon côté qu'il y a une couille, c'est ça qui est bizarre...
Non, non, mais ça m'énerve, je sais pas pourquoi.

En même temps j'ai bien réfléchi, je crois qu'il y a deux catégories de femmes dans la vie, il y a une espèce de sélection naturelle, je crois qu'il y a d'un côté, comme ça par exemple (elle fait signe de séparer le public) :
  ° les filles douées pour la vie à deux, c'est leur mission sur terre, elles sont obligées ;
  ° et de l'autre, les filles douées pour autre chose, le scrabble, le tennis, la natation...

Non mais c'est vrai, je crois qu'on ne peut pas avoir deux talents.
Moi, par exemple, je suis assez bonne en orthographe, et je pense que c'est pour ça.
On ne peut pas tout avoir.
Bah, si ils se sont dit : elle a déjà l'orthographe, elle peut pas tout avoir !
Ça aurait fait trop.
Alors voilà, voilà ma croix. Moi j'écris bien. Voilà, c'est mon truc.
J'écris et je fais jamais de fautes c'est de la folie ! J'écris... "Oh y a pas de fautes ! C'est dingue !"
Alors des fois, j'aime bien, je me fais des blagues pour rigoler, alors je me dis : 'Tiens, je vais faire une faute et après je la retrouve, ouais !" Trop l'éclate, ça m'occupe.

En même temps, il n'y a pas lieu de s'affoler avec cette histoire de catégories de filles, parce qu'entre nous, elles m'énervent les filles douées pour la vie à deux (elle les singe) .
Si, vous en connaissez : elles sont toutes douces, toutes fragiles, elles sont douces, on dirait des paquets de coton hydrophile qui se baladent, hein ?
Du Moltonel ouais, c'est ça, du PQ.
Non mais c'est vrai, elles sont très douces.
Elles sont très douces et elles parlent très peu.
Je les ai bien observées : elles ne parlent jamais, elles sont très discrètes.
Si elles sont dans une soirée où il y a du monde, elles sont comme ça (elle les singe), toutes douces, bonjour.
Des fois je me demande si elles ont bien conscience de ce qui se passe autour d'elles, peut-être pas.
Peut-être qu'elles se disent juste (en les imitant) :
- "Oh la la y a du monde !
C'est dingue le monde qu'y a dans cette soirée, c'est de la folie !!!
Pourquoi elle me regarde comme ça ? Elle me dit quelque chose ? Oh c'est un miroir ! Oups !
C'est dingue la capacité volumique quelle fait cette pièce en tout !
Combien on peut être ?
Je vais compter parce que ça va m'énerver !"
Peut-être qu'elles font ça toute la soirée, peut-être qu'elles nous comptent.
C'est pour ça qu'elles ne parlent pas.
Si vous regardez, la prochaine fois, elles font comme ça (les imitant) :
C'est pas la musique, c'est le comptage, c'est tout.

J'ai remarqué autre chose : elles boivent très peu, elles parlent peu, boivent peu, d'alcool.
Elles boivent des jus de fruits, essentiellement.
Et puis toujours des fruits qu'on ne connaît pas, toujours (les imitant) :
- "Oh mince, vous avez plus jus de goyave, ? Bon bah mettez moi papaye, c'est pas grave..."
Tous les fruits chiants, qu'ils faut aller chercher je sais pas où !
Non, je suis mauvaise langue, il leur arrive de boire de l'alcool, évidemment, les jours de fêtes, elles sont obligées.
Mais alors là, c'est toujours le même alcool avec ces filles : le kir royal. Tout le temps !
Ça rigole moins les filles hein !?.
Le kir royal c'est la boisson officielle des filles douées en amour, c'est un peu leur sponsor (les imitant) :
- "Mûre ou cassis ?" - "Je sais pas je vais voir. Mûre ? cassis ? heu … Pêche..."
En plus avec ce kir on a toujours droit à un truc, c'est imparable, au bout de la deuxième gorgée (les imitant) :
- "Oh je suis pompette ! On rentre ?"
Pompette ! Moi je ne suis jamais pompette, je suis toujours bourrée, alors, ça ne peut pas m'arriver.
Non mais c'est vrai, je ne passe pas par pompette ! Je vais au dernier stade directement. Ch'ai pas.

Y a un truc aussi qu'elles font pour séduire, vous regardez, c'est le secouage de cheveux.
Si, elles secouent les cheveux comme ça (les imitant) : S'ils sont longs, évidemment, sinon ça ne veut rien dire.
Elles secouent les cheveux comme dans la pub Fructis.
Je ne sais pas pourquoi elles font ça.
Peut-être qu'elles se disent (les imitant) :
- "Il faut que je fasse bien comme la pub à la télé, pour que le shampoing fasse bien effet.
Il faut que les acides de fruits descendent bien jusqu'aux pointes."
C'est horrible. Moi je n'arrive pas à faire ça.
Ça me tue le cou à chaque fois, je suis vachement raide et là, la séduction n'opère pas sur les hommes, hein forcément, (se secouant très raide) comme ça, avec mon verre de vodka orange, bourrée, c'est inutile.

Comme quoi, ça sert à rien de les imiter ces filles-là.
Si ce n'est pas en vous, ça ne marche pas.
Il faut être des leurs dès le départ pour que ça marche.
C'est ça, pour moi elles appartiennent à une société secrète, un monde parallèle avec son langage, ses rires, ses codes, ses réunions Tuperware, et puis il faudrait un mot de passe pour être intronisée, genre : « gratin de fruits de mer ».
C'est comme ça qu'elles se reconnaissent. Moi j'ai pas eu le mot de passe voilà.
C'est pour ça que j'ai décidé de renoncer au grand amour. Enfin, au grand amour, à la vie à deux !
Car le grand amour c'est pour tout le monde, oui, oui, enfin le grand amour ça dure, quoi ? le temps d'un sketch...
(c) Florence Foresti. Extrait de "Florence Foresti fait des sketches à La Cigale" (sketch 9/12)