http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
FLORENCE FORESTI  :  Les enfants et les principes

Pourquoi faire croire aux enfants que le monde est féerique ? Après, ils vont être très déçus...
C'est pour ça que ma fille ira pas à Disneyland...
J'ai pas envie qu'elle croie que le monde est merveilleux, et que les filles sont des princesses qui glandent rien, et que les garçons ont des collants.
Quand elle verra que c'est l'inverse ! Elle va être... (Siffle)
Moi, je l'ai prévenue : "Non, hors de question ! C'est contre mes principes. Non, n'insiste pas !"

Moi vivante, jamais je foutrai un pied à Disneyland...
... J'y ai jamais mis un pied... mais deux... À maintes reprises....
Tous les week-ends, en fait.... Je suis toujours fourrée là-bas !
Ils m'ont pris dans la parade, les mecs : Minnie, Daisy, Foresti, comme ça... (Elle imite une fanfare.)
Une bande de "biatches", les trois !
Je connais tout le monde là-bas !
J'ai le portable de Tic. - Tic, adorable ! Un écureuil comme ça ! - Le coeur sur la patte.
Tac, c'est un connard, je l'aime pas ! Jamais il prête une noisette...
Je lui ai dit : "Enfoiré, tu finiras en fourrure !!!"
- "C'est pas ça que je voulais vous dire...
Non, je voulais montrer qu'il ne faut jamais dire "jamais". Ça sert à rien."

L'enfant est fort, il te fera renoncer à tes principes.

Je le savais pas, j'avais plein de principes...
(Voix nasillarde) "Déjà, ma fille, elle mangera bio..."

Ouais, je parlais comme une connasse...

"Je veux pas qu'elle se gave de gluten, de graisse hydrogénée, no way!
La télé ? Hors de quest'... Je veux pas de baby-sit' de substitution.
Faut savoir ce qu'on veut : télé, bébé ? Hello! Choose life!
Les jouets ? Non, ma fille n'aura que des jouets en bois, filière allemande, 100% naturel. C'est du bois d'arbre."

Ça, c'était moi avant. Seulement, comment dire ? Le jouet en bois... quand tu te l'es pris dans la gueule...
_ Ah, c'est massif, le bois. C'est le principe. Ah, ben, évidemment... _
... tu le jettes, et tu cours chez Fisher Price acheter un jouet en plastique qui clignote et fait du bruit.
Le bois, ça clignote pas.... (sinon, les cerfs, ils ouvriraient les portes.)

Les autres principes, c'est pareil : Tu renonces !

- "Attends, chérie, je discute avec le charmant monsieur... Chut, tais-toi !"

Oh, le caprice !!!

- "Va chercher un Kinder Pingui...
Deux, si tu veux, je m'en fous. Il est 19h, mange ce que tu veux !
T'as pas de dents ? Ben, broie avant !"

- "Voilà. En fait, je vous disais, c'est la chaudière... Elle a lâché. Je sais pas. Alors que je l'entretiens...
Une seconde...."

- "Mets-toi devant Gulli, chérie..."

Parce que Gulli, c'est bon, c'est good, c'est Gulli-good.
Gulli, c'est la chaîne enfants. Ça sauve des vies, j'vous l'dis !
Moi, sans Gulli, je serais morte. Ou ma fille, je sais pas. Ou le chien. Mais on serait moins nombreux à la maison...
Gulli, c'est un service de santé publique. Ils l'ont mis sur la l8 : c'est un numéro d'urgence, Gulli.

Mais bon, on est tous pareil... On finit tous par céder. Plus ou moins tard, juste...
Il y a 2 catégories de parents :
° ceux qui luttent quotidiennement pour conserver leur autorité,
° et ceux qui lâchent très vite.
On les reconnaît facilement en voiture, sur l'autoroute :
° En général, ceux qui ont le pare-soleil noir, ils luttent encore...
° Ceux qui ont le pare-soleil "Dora l'Exploratrice", ils sont passés de l'autre côté de la barrière : Ils vivent dans le monde de Oui-Oui.

Le père a l'air de dire: - "Je vais sauter de cette voiture : S.O.S. !!! (souffle...)
Ça fait sept heures que j'écoute Henri Dès : je vais m'asseoir sur le levier de vitesses jusqu'à en mourir."

Je dis ça, mais je ne juge pas, on est tous pareils.
Le pare-soleil n'est qu'un début....
Selon moi, le pare-soleil signe ton entrée dans la parentalité, donc dans le monde du pratique. Où le pratique l'emporte sur le beau.
Une fois que t'as acheté le pare-soleil, tu recevras toutes les horreurs qui sont pratiques.
- "Allez-y, faites entrer ! Transats, balancelles, bavoirs en plastique récupérateurs, tout...
Je m'en fous... C'est la fête du moche, ici... Entrez !!!
Les toiles cirèes ? Parfait !!!
Les magnets de frigo ? Sublime !
Poussez les canapés blancs, on n'en aura plus besoin...
Les autocollants antidérapants poissons dans la baignoire ? Wouhou !"

Et on vit tous en crèche...

Mais on se cache derrière le fameux : "C'est moche, mais c'est pratique."
... Attention à cette phrase, quand même...
Si tu laisses cette phrase gouverner ta vie, un matin, tu te réveilles dans un canapé stressless, une banane à la taille.
C'est pratique ! T'as les mains libres...
Pas de limites : - "C'est mon mari : il est pas beau... mais pratique..."

Terminé !
(c) Florence Foresti.