FLORENCE FORESTI  :  La Poussette / La pub Carglass

- "Je plie la poussette et tu me rejoins, chérie ?"

Alors, la poussette... Ah, oui !

Clic-clac... Crac....
- "Merde !"
Crac !!!
- "Oh ?!"
Clic-clac, clac. Clic... Clang !
- "Non !!!"
Cric-crac...
- "Ah ?!"
Clic..."
(Soupir)...

On en parle, de la poussette ?
Non ? Ça va ? Ca dérange personne ???
On est en 2010, on fait du feu avec un iPhone... Mais on peut toujours pas plier ça ! ... Normal...

Il y a pas un décalage technologique ???
Enfin ! Y a-t-il des gens qui sont payés pour fabriquer ça ?!
Si oui, qui sont-ce ? Je veux savoir !!!
Qui sont-ce ? Sont-ce des Talibans ?
... C'est forcement des hommes qui n'aiment pas les femmes ! Oh, si ! Il y a vengeance, là...

Ou alors, c'est des gros pervers... Ils font EXPRÈS, et ils se régalent à nous voir galèrer. (Rire moqueur)
Peut-être des fétichistes de la poussette ?

Peut-être qu'ils préparent leur coup depuis l'atelier ?
Ils sont comme ça : - "Alors, fais voir le bordel ?
Oh, la connerie !
Michel ! Michel ! Regarde l'idée d'enfoiré que j'ai eue : Ecoute l'idée de con !
On va foutre une pièce métallique comme ça, que si la gonzesse, elle la soulève pas, elle pourra pas plier le bordel. Jamais.
Comme un cran de sécurité, c'est ça....
Un piège, hein ?
Voilà, c'est ça !
Comment dire ? ... Un bitoniau !
Tu le fous en rouge ?!
Surtout pas !!! Trop facile ! ... Mets une grosse flèche, aussi ?!
Ben, non, tu le mets noir... comme le châssis ! Comme ça, elle cherche...
En plus, elle aura le gamin dans un bras, les courses, la pluie et la bagnole en double file... : on va s'éclater !!!
...
Eh, attends, Michel, détail : le bitoniau, tu le changes de place selon les marques : un coup, on pousse comme ça, ..."
- "Pas de solidarité ?"
- "Ta gueule ! Bon, allez, suis-moi ! Deuxième idee d'enfoiré que j'ai eue aujourd'hui, tu vas voir, ..."
- "Pas dégueulasse ?"
- "Quoi ? Normal, oh ! ... derrière l'emballage, on va foutre des tas de fils de fer, qu'on va tortiller longuement dans tous les sens..."

Évidemment !!! A la bijouterie, les bagues, elles sont posées là : "Servez-vous !...", ...
... mais le chapeau de Polly Pockets... Oh, là, là !
Et comme les enfants sont patients, c'est pas un souci !

DES MALADES, CES MECS !!!
C'est quoi, leur projet de vie ?
Extinction des humains par les nerfs ?!
Ils vont y arriver... !

C'est pas les mêmes mecs qui écrivent la pub Carglass ?
Parce que "Carglass répare", certes... "Carglass remplace", bien entendu ! ... mais est-ce que Carglass la ferme ?
Non, je crois pas... Jamais !!!

- "Bonjour. Michel, directeur de centre Carglass... Mon client avait un impact, moins gros qu'une pièce de 2€..."
- "Je vais t'injecter une résine dans la gueule, moi... ! Sans franchise !!!"

Pardon... Je m'énerve, ça sert à rien. Ça me fait ça à chaque fois....

Je vais en rester à la poussette, pour aujourd'hui...
Que si c'était un accessoire masculin, ça ferait longtemps que...
(Elle imite un robot) "Vérrouillage électronique !"

(Applaudissements )

(c) Florence Foresti.