http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
FLORENCE FORESTI  :  La jumelle malefique / Le parc

C'est pas plus mal, que les enfants croient tout ce qu'on dit. Ça rend service, quand même... Moi, j'en abuse :
- "Chérie ? Ma puce ? Viens voir, s'il te plaît !
Chérie, je voulais te dire... La dame que tu as vue rentrer cette nuit... dans un état, euh... étrange.
À 4 pattes ?! Possiblement... son soutien-gorge sur la tête, oui...
Cette dame, - qui ressemble à maman - ..., que tu aurais pu prendre pour maman... ça n'était pas maman.
Non..., c'était sa jumelle maléfique, figure-toi ! - Oui, comme dans les séries américaines... "Evil twin".... - : une vilaine qui fait des conneries à ma place...

Celle qui ne t'entend pas pleurer la nuit, c'est elle !
Celle qui a fait tomber ta poussette sur du béton, ...
Hein ?! Ah, non, chérie, ça, non : Celle qui ne te change pas quand tu fais caca, c'est papa..."

Ah, ben, les papas... Non, mais... Les papas, ils n'ont pas de jumeau maléfique... Pas la peine ! Ils sont le jumeau en permanence !!!

C'est normal, les pères ont un peu de retard dans le domaine...
Mais ça change, je le sens. Les papas s'impliquent, aujourd‘hui.

Je m'en rends compte, au square, avec ma fille : je vois de plus en plus de papas.
- "C'est bien, félicitations, messieurs. On se fait chier, hein ? "

Maintenant, vous savez ce que vivent les femmes : Nous aussi, on s'ennuie, au parc...
On a pas un "gène du parc"... qui fait qu‘on trouverait ça "génial" le tourniquet !

Tous, hommes ou femmes, on s'ennuie; on erre comme des zombies entre les manèges.
On se regarde... : "Qu'est-ce que j'ai fait pour en arriver là ? Mais qu'est-ce que je fous là ?
Hier, j'avais 20 ans ! Je dansais sur "Imagination" avec mon pantalon à pinces."
"♫ It's just an illusion ♫"
Là, c'est pas une illusion : je m'emmerde bien...

Le parc, il y a rien... (Merde, excusez-moi. Crac. C'est en pente...)
Le parc ? C'est le cimetière de ta jeunesse. - "Adieu !"
Le parc, c'est la prison pour adultes... On se regarde, entre condamnés, et on compatit.
On compare nos peines : Oh, des jumeaux ! Double peine. On viendra vous voir...
Et puis alors... c'est une prison très cruelle : tu es à la fois détenu et surveillant. Donc, tu peux pas t'èvader...
Mais t'en rêves... - "Ecoutez, les filles. J'ai le plan de ce parc tatoué sur le cul, OK ? Alors..."

Ah..., détail important : ça ne doit pas se voir que tu t'ennuies... Sinon, tu passes pour une mère indigne...
Faut faire semblant. Moi, j'en rajoute. Je joue à la maman modèle.
- "Bonjour. (Rire faux ) J'ai apporté des ballons !"

T'en fais des caisses ! Tu fais semblant de trouver ça passionnant, de les voir se battre pour la balançoire.
- "Oui. Merci. Ouais. C'est tout son père. Sauf le physique..."
- "Chérie, arrête !"
- "Excusez-la..."
- "Attends ton tour !!! Tu attends que le petit ait fini..."
- "La "petite" ?!"
- "Ah ! Et 2 kikis dans les cheveux, pour pas qu'on confonde ???
Elle a pas de cheveux ?! Mais ça va pousser...
Faites un effort, monsieur !
Madame ?! Faudrait vous mettre des kikis, vous aussi ! Je sais que sur une brosse, c'est dur, mais bon..."

Non, ça, tu le fais pas, hein ! Tu te conduis pas comme ça au parc. Tu n'es pas ta "jumelle maléfique".
Au parc, tu as mis ta peau de mère. (Elle chantonne.) "♫ J'ai envie de me pendre avec une corde sauter... " ♫
- "Oui, je te vois. Oui, ça tourne, le tourniquet, c'est le principe..."

Oh, les flèches !!!
Ils sont un peu "légers", intellectuellement. On sent qu'ils sont pas finis, regarde.
- "Pas par là ! Faites le tour, les enfants, il y a un escalier..."
Oui, mauvais exemple...
- "Chérie, réponds pas à ta mère. Joue plus loin. Joue où il y a de la place. Super. C'est bien !"
Elle fait quoi ? Pourquoi elle fait ça ? Hein ???
Ah, oui ! Elle me dit "oui", bien sûr ! De 0 à 1 an, ça, c'est "oui"...
Imagine, en réunion : "Pour le marché thaïlandais, il faut un marketing plus offensif. Vous êtes d'accord ?"
Comme ça : la cravate au vent...

Ils ont un comportement inacceptable !
Comme les caprices... C'est quoi, cette manie, de taper des pieds, de se rouler en boule à la première contrarièté ?
On fait ça au resto ? (elle hurle) - "J'avais dit "BIEN CUIT !!!"
Non, on se contient... Sinon, on serait toujours en boule...

- "Quoi ?! Ah, elle pleure..."
- "Pourquoi tu pleures, là ?"
- "Non, c'est bon. C'est bon, elle rigole. Ouf ! Elle a dû voir un caillou...."

Leur gestion des émotions est particulière : des larmes au rire en un quart de seconde.
On ferait bien de s'en inspirer, nous, adultes.
(Elle pleure.) "ll est parti, après 7 ans. 7 ans de vie commune qu'il balaye ...
(Excitée) : Oh ! Une pomme !!! Regarde ! Mais c'est fou ! Regarde ce qu'on peut faire ! Y en a plein ! Regarde !
(Elle pleure) : Elle est tombée par terre...
- "Vous êtes bipolaire ? Soignez-vous... !"

- "Quoi ? Oui, je te regarde ! Pardon, je REGARDE ! Je parlais avec des grands....
Oui, je sais pas... Quoi ? Ah, oui ?! T'as réussi à monter sur une petite marche ?!
Oui, je suis fière. Oui, maman te regarde. Oui, je te vois !"

Oh, ce narcissisme exacerbé ! Les enfants ont un ego incroyable !!!
C'est quoi, ce besoin de se donner en spectacle, d'attirer les regards ? C'est malsain !

- "Maman fait pas ça... Non, ça n'a rien à voir. Moi, je fais ça pour pouvoir t'acheter des petits pots...
Bon, on file ?
Si, parce que MAMAN A ENVIE DE CREVER..."
(c) Florence Foresti.