http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Elie Semoun : Didier
(sonnerie)

- Oh ! Allô chérie, de la plage.
On est bien arrivés avec le gamin.
C'est génial ! On est super. Avec le gamin, on est comme des rois.
Tu veux parler au gamin ?
Bien sûr, je te le passe....

- Didier, c'est ta...

Il est où, ce con ???

- Allô, non, il ne peut pas te parler, là...
Il mange du sable, je ne veux pas le déranger.
Et il est parti comme une flèche, il est parti se baigner.
Non, je n'ai pas oublié ses bouées, je les ai devant moi.
Bon, je te laisse... On n'a pas le droit de téléphoner sur la plage. La nouvelle loi Sarkozy....
Voilà, salut !"

Oh, merde! Il est où ?!
Didier ! ... Didier! Didier !!! ... .... Didier ?!
Si je l'ai perdu, elle va me faire chier !


(sonnerie)

- "Allô, oui. Quoi encore ?!
Quoi, tu sens qu'il y a un problème ?
Mais je te dis..."
- "Didier, fais un signe à ta mère !"
- "C'est bon, ça va ?
Pourquoi tu veux lui parler ?
Mais ça n'a... ça n'a rien...
Mais il est en baignade aquatique. On ne va pas le déranger !
Mais ça a 8 ans...
Mais, pourquoi ?
Ta gueule !!!
Bon, je vais te le passer....
Mais il est un peu enrhumè, le gamin... Merde !"

(Elie imite une voix d'enfant)
- "Allô, maman. Je ne suis pas du tout perdu, papa s'occupe très bien de moi..."

- "Et arrête de lui téléphoner, ça lui casse les couilles.
C'est bon, t'es rassurée ?
Si je me fous de ta gueule ?!
Tu veux bouffer mes béquilles ?
Bon, salut !!!"

Merde ! Il est où ? Il va me pourrir mes vacances !

- "Mademoiselle, excusez-moi de vous déranger. Vous n'auriez pas vu un enfant ?
C'est plus petit qu'un adulte. Avec des cheveux, qui etait perdu.
Quoi ?
Comment il était habillé ?
Je le vois une fois tous les quinze jours...
Il était comme vous : Il avait son maillot de bain et pas de soutien-gorge.
Attendez, ne dites rien... 90-B, c'est ça ? J'en étais sûr !
Oh, un gamin tout mignon. Avec un coeur gros comme ça, et un énorme besoin de tendresse.
Il s'est separé de sa femme, et à 8 ans, ce n'est pas evident..."

(sonnerie)

- "Excusez-moi..."

- "Quoi encore ?
C'est bon, je l'ai retrouvé.
Tu peux raccrocher, ne rappelle plus jamais !
Non, il ne peut pas te parler, il est en rendez-vous sentimental.
Il vient de rencontrer une petite copine. Elle est très mignonne.
Elle a 28... 8, 9 ans. Elle est très charmante....
Ça se passe bien, là.

- "Comment vous vous appelez ?
Caroline, c'est ça ?"

- "Là, à mon avis, le courant passe bien. Ils ne vont pas faire que des pâtés de sable !
Il est précoce, il a déjà envie de lui arracher son maillot.
Pourquoi tu gueules encore ?
C'est toi qui as voulu que je l'emmène à la "gaule"... à La Baule.
Laisse-moi tranquille !!!
O.I.A.U...
Plus de réseau...
(Inintelligible.)"

- Excusez-moi, Caroline... Caro !
Non, c'est ma femme... enfin, la femme de ménage... par alliance, avec la grand-mère du petit, enfin, ils sont toute une équipe à s'agiter... à s'inquiéter.
Alors qu'un gamin peut parfaitement se promener....
Elle fait combien la plage ?
50 kilomètres ?! Quand même !!
Dès que j'ai retrouvé le petit, je vous invite à prendre une glace. Vous avez un parfum préféré ?
Abricot ?! Bon, moi, ce sera la banane.
Alors à tout à l'heure, Caroline !"

Putain ! Allez, vite vite ! Il faut le retrouver, vite !

- Oh, petit gamin ! Petit, viens là !
Tu n'aurais pas vu un petit enfant, lègèrement plus grand que toi ?
Je ne comprends rien...
- Tu as quel âge ?
6 ans et demi ?!
A ton âge, je m'exprimais mieux... Ils t'apprennent quoi tes parents ?
Tu ne peux pas regarder ?
Un peu de jugeote ! S'il y a des enfants qui se perdent...
Ben, tu en feras un autre de château de sable. Merdeux, va !!!

- Comment, monsieur ?
Non, je disais à votre fils que pour faire un beau château de sable, - et c'est pour ça que je l'ai détruit - , il va falloir couler une dalle de béton.
Je vous prépare un devis ?
Je repasse dans cinq minutes....
A tout à l'heure !"

Il est mignon !

(sonnerie)

Merde, fait chier !!!

- "Oui ?
Non, je ne peux pas te parler.
Non, je passe dans un tunnel...
Oui, ils installent des tunnels sur les plages.
Oui, salut !"

Oh, merde !!!

Bon, tant pis. Il reste une solution. Mais je vais me choper la honte de ma vie. C'est pas grave.

(Voix amplifiée.)

- "Ecoutez-moi tous : Je recherche une personne enfantine. Avec un maillot de bain une pièce 90-B..."
- Caroline, vous êtes mignonne... Oui, on verra plus tard pour la glace deux boules.
Multi-boules ?!
Éloignez-vous, parce que ça m'excite... ça m'énerve..."

- "... répondant au prénom de Didier : D comme delta, l comme iguane, D comme Didier, finalement.
Si tu m'entends, c'est ton papa... P comme pute...

- "... parce que ça m'énerve... Merci !"
On se retrouve près de la serviette.
Ou bien ce soir au Macumba à 22h30.
Mais je préfère avant..."

- "Terminé !"

Fait chier !
Je peux en prendre un qui lui ressemble ?
- Hi hi hi hi !
Je vais essayer les ultrasons, on ne sait jamais...
- Hi hi hi hi hi.
Ça attire les mouettes ! Il y en a partout !!!!
- Hi hi hi.
- "Non, moi, je recherche un enfant. Non. En-fant. Un humain. Didier..."
C'est génial, j'arrive à parler mouette !
- "Mouettes. Vous êtes combien ?"
Ah, remarque... idée !
- "Toi, voler, avec tes amis volatiles, et regarder, et prévenir Didier !"

- "Ah, tu étais là ?"

- "Hi hi !"
- Fous-moi le camp !!!"

(Applaudissements.)

- "C'est bon ?! Ça fait une heure que je te cherche !!!
Qu'est-ce qu'il t'avait dit, papa ?
Il t'avait dit de ne pas t'èloigner de la serviette !
Résultat, j'ai ta mère au téléphone toutes les cinq minutes !

Bon, ça va mieux, là... on respire....

Bon, tu es tout seul ?!
ELLE EST OÙ, TA SOEUR ???


(c) Elie Semoun. Extrait du spectacle "Elie Semoun se prend pour qui ?"