http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Elie et Dieudonné : Les régisseurs
Jean-Louis : Bonsoir, heu !...
C'est pas nous, hein !
Enfin, on leur ressemble, mais c'est pas nous, hein !
Nous, on est de la régie plateau, hein !
C'est pour ça, hein !...
Veuillez nous excuser, hein !

Disons qu'actuellement, nous avons un problème, j'dirais... avec les connards !... Les deux artistes, hein !...
Donc, moi je suis monsieur Jean-Louis, chef de plateau, hein !

Heu... Décrispez vous, hein Gérard ! Hein !
Ils ne vont pas vous manger.
Approchez, approchez !...

Gérard : J'ai pas pas peur !...

M. Jean-Louis : Non, c'est sa première intervention...
C'est pour ça, il est un petit peu..., hein !...
C'est parce qu'on leur ressemble, c'est pour ça !...
Hein !...
Ben, Gérard !
Présentez vous, hein !
Y'a peut être des jeunes dans la salle qui seraient intéressés par le milieu du spectacle, heu ?...
Peut-être !
...
Quelle est votre prénom Gérard ?...
Enfin, heu ?...

Gérard : Je m'appelle Gérard Lourbier...

M. Jean-Louis : Voilà ! C'est ça !
Dites votre curricu...
Heu ?... C'est qu'est ce que vous avez fait ?...
Enfin... Non, pas ce matin !!!
... Ça va pas être facile !
Heu !... Que vous avez travaillé avec Monsieur Jean-Louis , et que ça se passe très bien !...

Gérard : heu ?...
Je travaille, heu ?...
Je suis régisseur plateau, je travaille avec Monsieur Jean-Louis...

M. Jean-Louis : Voilà ! C'est ça ...

Gérard : ... et ça se passe très bien !

M. Jean-Louis : C'est bien !
Gérard : Mais pour nous, j'dirais, personnel technique, heu !... le monde du show-business, c'est beaucoup le monde des homosexuels !
M. Jean-Louis : Exact ! Oui, oui !
Gérard : Mais pas chez les techniciens !
M. Jean-Louis : D'ailleurs Gérard... Vous les connaissez, les deux musulmans, là ? Elie et Vieux Bonnet, là ? Ché pas quoi, là ?
Gérard : Non, je ne connaissais pas !
M. Jean-Louis : J'en ai jamais entendu parlé, non, non, non !...
Au début, je pensais que c'était des danseuses, mais... Non, non !
Gérard : Mais, heu ?... Le p'tit... C'est un vrai con ! Le p'tit, hein ?
M. Jean-Louis : Le... Le beau gosse là ?
Gérard : Non, non... L'autre ! Heu ? L'autre...
M. Jean-Louis : Lequel ?
Gérard : L'autre ! Le p'tit rat ! Le p'tit...
M. Jean-Louis : Ah, Oui d'accord !
Non, moi c'est le gorille qui m'fait peur !...
Je l'ai vu tout à l'heure, il m'a fait peur, oui, oui !
Il a l'air méchant, et puis, dis donc... ça, ça cocotte , hein !
Gérard : C'est vrai, mais j'ai pu remarquer que c'était souvent les gens de couleurs !
... Ils ne sentent pas comme nous ! Ils sont pas fait pareil que nous !
M. Jean-Louis : Oui, alors que vous, on a jamais de problème comme ça...
Gérard : Ben, parce que je ne suis pas de couleur !
M. Jean-Louis : Ah oui ! C'est vrai, oui, oui !
Gérard : Mais, si je l'étais... Ah, oui, oui...
M. Jean-Louis : Enfin, vous auriez des griffes, hein !
Gérard : Le p'tit, vous savez ce qu'il m'dit, le p'tit ?...
Il me dit : - "Oui, heu !..."
Il commence à m'engueuler...
- "Oui, heu !
J'avais commandé des Pépitos dans ma loge !", qui m'dit !
Heu !... J'lui dis :
- "Excusez moi, monsieur Ali !
Mais heu !...
Vu l'heure qu'il est, on est en week-end, moi je pourrais pas vous trouver des biscuits chocolatés", que j'lui dis !...

J'ai été très propre, très correct, hein !...

Alors, il m'dit :
- "J'veux pas l'savoir, heu !...
C'est pas mon problème, heu !...
Moi, je joue pas, si j'ai pas mes Pépitos !"...
Alors, bon, heureusement, moi , bon... je connais bien Kamel, hein !
M. Jean-Louis : Oui... Kamel ? Celui qui nous a fourni les blouses ?
Gérard : Oui, celui qui a la halle aux fruits, just'à côté !
Il a pu nous dépanner...
Il avait une caisse de Granolas qui lui restaient, un carton de Granolas, qui était tombé d'un camion...
Enfin, bon, bref !...
M. Jean-Louis : Bon ! Ça, Gérard, vous n'êtes pas obligé de le signaler, hein ?
S'il vous plaît, hein !...

Gérard : Bon, on avait compté avec Kamel, qu'on lui aura ramené en loge, 1900...
Exactement 1950 Granolas !...
Alors, hein !
Je sais pas c'qu'i' fout avec, s'il se les fout dans l'cul ou quoi ? hein !...
En tout cas, c'est c'que je dis, nous on a fait notre boulot !
Arrivé un moment , heu ? ...
Hein !...
M. Jean-Louis : Oui ! Tout à fait... Non, non...

Tiens, un peu par là, Gérard !...

Gérard : Non, regardez !
C'est pas une tâche ça...
Ça piloche un peu !...

M. Jean-Louis : Faites voir... Montrez moi...
Ah, oui !
< Ça vient pas de chez nous, ça !...
Non, non, c'est sûr, heu !...

Ben, moi aussi, j'étais confronté à ce milieu un petit peu "spécial" !
Heu...
J'étais en coulisse, heu ...
Je faisais ma tournée d'inspection - c'est normal, je suis chef de plateau ! -
Donc, je passe près de la loge... heu.... du gros.. - "Vieubonné"... Ché pas quoi ! -
Heu... Donc, je passe près de sa loge, et j'entends, heu, comme des bruits de sanglier...
Vous voyez ?...

Gérard : Ouais, ouais... Ça m'étonne pas ! Oui, oui...
M. Jean-Louis : Alors, j'me dis : "C'est pas normal...
Y'a peut être mort d'homme... c'est pas normal !"
Voyez !
J'm'dis : "J'vais pénétrer en loge..."
Qu'est ce que j'avais pas fait !...
J'arrive dans la loge, heu... qui d'ailleurs, était couverte de peau de bananes !
Il était dans un coin de la loge, il était en boule...
- Je sais pas ce qui faisait, s'il faisait ces besoins...
Ché pas quoi ! J'veux pas le savoir ! -
Heu ! J'lui dis :
- "Ça va ? heu... Monsieur Banania ?..."
Heu ? Enfin ! Heu !...
Il me répond pas !...
Il pousse comme une sorte de hululement, vous voyez ?...
De chat, heu !...
À un moment, je me suis dit :
- "Bon, ben... Qu'est ce que je fais ?
Je reste ou je reste pas ?..."
J'ai foutu le camp, j'ai claqué la porte !...
Et pourtant je suis courageux !...
Non, non !... C'est "spécial" comme milieu, hein !...
Gérard : Le p'tit, c'est pareil !
Il sort de sa douche... j'étais en train de passer le balais...
Il sort de sa douche, j'l'vois, il me regarde "fistement" comme ça !...
M. Jean-Louis : Là, vous me faites peur Gérard...
Gérard : J'm'dis : "C'est pas vrai, y'a quelque chose là !"
Et il me regarde, vous savez, il se déplace doucement comme ça, sans bouger les jambes...
Il se déplace vers moi, comme ça... comme une anguille...
Il se plante devant moi, comme ça...
Il me regarde, il sourit comme ça !
Bon, moi, j'étais là, j'étais bon !...
Et il me fout une claque !... Comme ça !...
Puis après, il se barre, le cul à l'air...
- "Ouh ! Ouh !...", il crie comme ça !...
C'est quoi ces gens, là ? Hein ?...

M. Jean-Louis : C'est "spécial", hein !
Ah, non, non,non...
Sous prétexte qu'on les a vu deux fois à la radio, ça se prend tout de suite pour...
Non, non, non...
C'est "spécial", hein !...

De toute façon, c'est pas compliqué de faire marrer les gens...
Ah, ah, ah !
Hein Gérard ?!
Hein ?!
... Gérard...

Gérard : Non... ça va...

M. Jean-Louis : Non, parce que Gérard, c'est le comique de l'équipe, hein ?!
Si vous préférez mieux !
Si, si Gérard !
Gérard : Ouais, j'aime bien faire marrer, quoi...
M. Jean-Louis : Hein, Gérard ?!
Hein Gérard !... Le coussin péteur, c'est pas moi qui l'ai mis, hein !...
C'est pas moi qui ait poussé madame Martinez, du haut de l'escalier, hein !...
Gérard : C'est moi ça !...
M. Jean-Louis : Ah oui !...
Deux jambes cassées, quand même... oh !
Ah, ah, ah !...
Allez, Gérard !
Je vous donne l'autorisation, on a un de temps là...
Racontez, la blague aux gens... de "Toto" là !
Ah, ah, ah, ah...
Gérard : Laquelle ? ... Laquelle ?
M. Jean-Louis : Vous savez...
Un moment...
"Il va à la pharmacie..."
Ah, ah, ah, ah !...
Allez y Gérard !...
Ah, ah, ah !...

Gérard : Non, non, non...
M. Jean-Louis : Si, si, si... Allez y Gérard !...
Gérard : Non, elle est con celle là !
Non !... Elle est nulle celle là !...
M. Jean-Louis : Si, elle est bien...
Ah, ah, ah, ah...
Gérard : Non, je vais raconter celle... ... du bois de Boulogne...
M. Jean-Louis : Non ! Heu, je préfère pas Gérard !
Gérard : Mais si ! Elle est marrante celle là !
M. Jean-Louis : S'il vous plaît, Gérard, hein !!! C'est un motif de licenciement, Gérard, hein !
Gérard : Mais non... C'est l'histoire de deux jeunes putes...
Elles sont au bois de Boulogne, alors, il y en a une qui regarde l'autre, et elle dit :
- "C'est pas vrai ?!
Tu pue de la chatte ! Y a un truc qui va pas..."
M. Jean-Louis : Bon... Allez ! Noir !!!
Noir !...
Ça va pas non ?!!!

(c) Elie et Dieudonné - tiré du spectacle "Elie et Dieudonné en garde à vue"