http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Dictons motards
  1. Vieux motard que j’aimais. - Mieux vaut tard que jamais
  2. Partir, c’est pourrir un pneu. - Partir, c’est mourir un peu.
  3. Le frein justifie les moyeux. - La faim justifie les moyens
  4. Je penche, donc je suis. - Je pense, donc je suis ("Cogito" de René Descartes)
  5. La vitesse, c’est dépasser. - La vitesse, c’est dépassé
  6. Atout moteur, tour d’honneur. - A tout bien, tout honneur
  7. Faites la bourre, pas la guerre. - Faites l'amour, pas la guerre.
  8. Loin des pneus, loin du cœur. - Loin des yeux, loin du cœur.
  9. Il faut bien que vitesses se passent. - Il faut bien que jeunesse se passe.
  10. Le talus n’attend pas le nombre des années. - (Aux âmes bien nées) La valeur n’attend pas le nombre des années.
  11. Il n’y a pas de chute sans gravité - Allusion à la loi de la gravité de Newton
  12. Noël en Monstro, Pâques à l’hosto ! - Noël au balcon, Pâcques au tison
  13. Aujourd’hui est un beau jour pour pourrir. - Aujourd’hui est un beau jour pour mourir.
  14. Genou par terre... motard en bière !
  15. Le moteur des uns fait le malheur des autres. - Le bonheur des uns fait le malheur des autres.
  16. Soit bielle et tais-toi. - Soit belle et tais-toi.
  17. L’agent ne fait pas le bonheur. - L’argent ne fait pas le bonheur.
  18. Il n’y a pas de fumée sans pneu. - Il n’y a pas de fumée sans feu..
  19. Rien ne sert d’ouvrir, il faut partir à point. - Rien ne sert de courir, il faut partir à point. (Jean de la Fontaine, Fables de la Fontaine, "Le Lièvre et la Tortue")
  20. Noël aux bastons, plaque d’immatriculation. - Noël au balcon, Pâcques au tison
  21. Ni Dieu, ni chronomètre. - Ni Dieu, ni maître.
  22. Toute panne mérite galère. - Toute peine mérite salaire.
  23. Dans toute gomme il y a un poinçon qui sommeille. - Dans chaque homme il y a un cochon qui sommeille
  24. Honni soit qui mal y penche. - Honni soit qui mal y pense.
  25. Le deux-temps c’est de l’argent. - Le temps c’est de l’argent.
  26. Dans le mazout, abstient-toi. - Dans le doute, abstient-toi.
  27. Du pain, du vin et du bourrin. - Du pain, du vin et du Boursin.
  28. Mouche ton nez et dis bonjour au macadam. - Mouche ton nez et dis bonjour à la dame.
  29. Piston heureux n’a pas de chemise. - L'homme heureux n’a pas de chemise.
  30. La clé à molette est mère de toutes les vis. - L'oisiveté est mère de toutes les vis.
  31. Malagutti ne profite jamais. - Bien mal acquis ne profite jamais.
  32. Qui freine bien arsouille bien. - Qui aime bien chatie bien.
  33. Un bon frein vaut mieux que deux sparadraps. - Un bon tiens vaut mieux que deux tu l'auras.
  34. A chaque jour suffit sa pelle. - A chaque jour suffit sa peine.
  35. Loin des feux, loin des burns. - Loin des yeux, loin du cœur.
  36. Souviens-toi du vase d’expansion. - Souviens-toi du vase de Soissons. (Clovis)
  37. Avec une Ducat’, ça casse ou ça casse. - Ça casse ou ça passe.
  38. Gas-oil du matin, gadin. Gas-oil du soir, désespoir. - Araignée du matin, chagrin. Araignée du soir, espoir.
  39. Abondance de freins ne nuit pas. - Abondance de biens ne nuit pas.
  40. Je vous parle d’un deux-temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. - Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. (Charles Aznavour, "La Bohème")
  41. Au garage ! Oh désespoir, oh vieilles pièces toutes pourries... - Oh rage ! Oh désespoir, oh vieillesse ennemie... (Pierre Corneille, "Le Cid")
  42. Fond de six en limande, c’est le J7 et l’amende.