http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Raymond Devos : Jeanne d'Arc
Écoutez, récemment je reçois un coup de téléphone curieux. Déjà la sonnerie, elle était pas comme d'habitude...
Je décroche : - Allo, qui est à l'appareil ?
J'entends une voix de femme qui dit : - C'est Jeanne. - Qui qui ? Elle dit : - La Pucelle. - Je connaissais pas de pucelle... Je vous demanderai de préciser. Elle me dit : - Jeanne d'Arc. - Mais, c'est une plaisanterie ??? Elle dit : - Non, c'est très sérieux, je voudrais vous parler. Je dis : - Je vous écoute, Jeanne... Elle dit : - Pas au téléphone, on pourrait nous entendre... Je dis : - Où ? Elle dit : - Dans le jardin... Je raccroche et je vais dans le jardin. J'entends : - Raymond ! Je dis : - Où êtes vous ? Elle me dit : - Je suis là-haut. Je dis : - Ah oui, je vous vois comme une petite flamme. Elle dit : - C'est tout ce qu'il me reste.

Elle dit : - Raymond, vous allez aller à l'Élysée...
- Oui, Jeanne. - Vous allez voir le Président de la République... - Comment le reconnaîtrais-je ? - Mais, il est dans le Bebette Show... c'est lui qui fait Dieu.

Elle me dit : - Vous allez dire au Président de la République que, son histoire du tunnel sous la Manche, moi, Jeanne d'Arc, je considère ça comme une offense personnelle : c'est pas la peine de les avoir rejeter par au-dessus, pour les faire rentrer par en dessous !
- Oui. C'est tout, Jeanne ? Elle dit : - C'est tout ! Ça n'a l'air de rien, mais... allez, allez, allez, frappez à la porte de l'Élysée !
Allez, dis au Président de la République : - Je viens de la part de Jeanne d'Arc...
Il va dire : - Il est dérangé... ?
Pas du tout !
Il me dit : - Comment va-t-elle ? Je dis : - Elle va bien, Monsieur le Président. Ah - un peu éteinte.
Je dis : - Écoutez, Monsieur le Président, elle m'a chargé de vous dire une chose...
Il dit : - Je sais, je sais, le tunnel sous la Manche... Je dis : - Comment, vous êtes au courant ? Il dit : - Oui, vous répondrez à Jeanne d'Arc que les ordres je les reçois directement d'en haut... - C'est le téléphone... Excusez-moi. Deux minutes...
(au téléphone) : - Allo ?
C'est Jeanne.....

(c) Raymond Devos