http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Faites l'amour pas la guerre

En plus, il y a des graffitis sur les murs... parce que vous avez remarqué qu'on écrivait des choses sur les murs, maintenant.
Parce qu'on écrit des choses sur les murs : des graffitis...

Ah, ça, récemment, j'ai lu sur un mur : "Faites l'amour, ne faites pas la guerre."
C'était écrit : "Faites l'amour, ne faites pas la guerre."
On vous met devant un choix : "Faites l'amour, ne faites pas la guerre." Il y en a peut-être qui voudraient faire autre chose !
D'abord, il est plus facile de faire l'amour que de faire la guerre :
Déjà, il faut... faire une déclaration ! Pour faire l'amour aussi !
Il est plus facile de faire une déclaration d'amour qu'une déclaration de guerre!
Dans l'histoire de France, il y a des exemples :
A Domrémy, il y avait un jeune berger qui était amoureux d'une bergère qui s'appelait Jeanne.
Il voulait faire l'amour. Elle ne voulait pas... Elle voulait faire la guerre !
Elle est devenue "Pucelle" à Orléans! Le repos de la guerrière, elle ne voulait pas en entendre parler !
On ne peut pas dire de Jeanne que ce soit l'amour qui l'ait consumée !

Remarquez, si on fait l'amour, c'est pour satisfaire les sens.
Et c'est pour l'essence qu'on fait la guerre !
D'ailleurs, la plupart des gens préfèrent glisser leur peau sous les draps que de la risquer sous les drapeaux !

Récemment, j'ai lu sur un mur, alors là, tenez-vous bien Messieurs, Dames, tenez-vous bien !
J'ai lu sur un mur : "Le Portugal aux Portugais !"
C'est comme si on lisait : "La Suisse aux Suisses !" ou "La France aux Français !"...
Ce serait plus la France ! Ah non ! Non...
Non, parce que le racisme... on vous fait une tête conmme ça avec le racisme... le racisme.
A vrai dire, j'ai mon voisin qui est xénophobe. Mais il est xé-no-phobe.
Ben, c'est à dire qu'il ne peut pas supporter les étrangers...
Ah mais, ah mais, il déteste à tel point les étrangers, que lorsqu'il va dans leurs pays, il ne peut pas se supporter !

Raymond Devos.