http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Prêter l'oreille

"Mesdames et messieurs, si vous voulez bien me prêter une oreille attentive..."
Quelle phrase! Voulez-vous me prêter l'oreille? Il paraît que quand on prête l'oreille, on entend mieux.
C'est faux! Il m'est arrivé de prêter l'oreille à un sourd, il n'entendait pas mieux !
Il y a des phrases comme ça...
Par exemple, j'ai ouï dire qu'il y a des choses qui entrent par une oreille et qui sortent par l'autre.
Je n'ai jamais rien vu entrer par une oreille et encore moins en sortir ! Il n'y a qu'en littérature qu'on voit ça.
Dans Rabelais, nous lisons que Gargamelle a mis Gargantua au monde par l'oreille gauche.
Ce qui sous-entend que par l'oreille droite... il devait se passer des choses !
Des cris et des chuchotements ! De quoi vous faire dresser l'oreille !
Alors, on me dit : - Mais monsieur, quand on parler de choses qui entrent par une oreille et qui ressortent par l'autre, on ne parle pas de choses vues mais de choses entendues.
J'entends bien ! Un son peut entrer par une oreille mais il n'en sort pas !
Par exemple, un air peut très bien entrer dans le pavillon de l'oreille. Une fois entré, il n'en sort plus !
Je prends un air au hasard, un air qui me traverse... la tête: Viens dans mon joli pavillon!
Eh bien, dès qu'il est entré dans le pavillon, il n'en sort plus, c'est fini ! C'est ce qu'on appellle une rengaine.
Une rengaine, c'est un air qui commence par vous entrer par une oreille et qui finit par vous sortir par... les yeux !

Raymond Devos.