Raymond Devos : Le rire physiologique

Mon pianiste est irrésistible ! Vous avez remarqué qu'il ne riait jamais !... Il ne peut pas ! C'est physiologique...
Vous savez que, physiologiquement, le rire résulte de la contraction des muscles du visage, ce qui provoque une modification du faciès, accompagnée de sons très caractéristiques tels que : "Ha ! Ha ! Ha ! Ha !" ou encore: "Hi ! Hi ! Hi ! Hi !" C'est irrésistible !
Le rire est caractérisé en outre par une respiration saccadée...
Cette respiration s'explique par une convulsion des muscles expirateurs... "Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi !"
Une inspiration brutale vient de temps à autre interrompre ces convulsions... "Heursshh !"
Si l'expiration nécessaire ne peut se faire à temps, le rire devient douloureux ! : "Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"
Le visage se congestionne, < le rieur est sur le point de s'asphyxier, c'est irrésistible !
D'où les expressions: "Crever de rire." Ou: "Étouffer de rire."
D'où aussi: "Les plus courtes sont les meilleures."
Car si la plaisanterie dure un peu trop longtemps, que se passe-t-il ?
Les muscles abdominaux se contractent de façon spasmodique : "Hi ! Hi ! Hi ! Hi ! Hi !"
- Arrêtez, vous me faites mal au ventre !
D'où, parfois... Ha !... mixtion involontaire, c'est-à-dire que le rieur fait pipi dans sa culotte...
C'est le cas de mon pianiste... C'est pourquoi il ne rit pas. Il se retient !
(Au pianiste) : - "N'est-ce pas ? Dites ? Laissez-vous aller un peu à rire pour illustrer ma démonstration !"
Pianiste (se laissant aller) : - "Ha ! Ha ! Ha ! Ha ! Ha !"
(Le pianiste change d'expression, se lève et sort.)
- "Vous voyez ?... Ça fait partie de ces choses qui vous échappent !"

Raymond Devos