http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Raymond Devos : Le petit poussin

Récemment, je suis entré dans une auberge pour y dîner et sur la carte, il y avait marqué: " Poussin rôti ".
Et... j'ai commandé un poussin rôti.
J'ai vu arriver un petit poussin... dans une assiette...
- "Hamm !!!". Je n'en ai fait qu'une bouchée dans mon gros ventre !
Un petit poussin ! Vous avez déjà vu un petit poussin ? C'est mignon à croquer !
C'est une petite boule jaune... Ça fait : "Cui-cui..."
Il n'était pas cuit ! Et je n'en ai fait qu'une bouchée dans mon gros ventre !

Ça aurait été une vieille poule, encore... Bon ! Une dure à cuire... elle a vécu ! (Elle a fait son temps !)
Mais un petit poussin... ! J'aurais mieux fait d'aller me faire cuire un oeuf !
Oh, ça ne vaut guère mieux ! Chaque fois qu'on va se faire cuire un oeuf, c'est comme si on envoyait un poussin se faire cuire !
- "Parce que, qu'est-ce qui fait le poussin ? "
- "C'est l'oeuf !"
Et encore... on ne sait plus ! Il y a ce fameux dilemme que chacun connaît :
- "Qu'est-ce qui fait l'oeuf ? "
- "C'est la poule !"
Bon ! Jusque-là, il n'y a rien à dire. On est tous d'accord.
- "Mais qu'est-ce qui fait la poule ? "
- "... C'est l'oeuf !"
Alors, la question est : Qui a commencé ?
Est-ce l'oeuf le père de la poule, ou la poule la mère de l'oeuf ?
Ça ne peut pas être le coq ! Les coqs, eux, ne pondent pas d'oeufs !
Quoiqu'il n'y ait pas de poules sans eux ! (oeufs) Sans eux... les coqs !
Comme il n'y a pas de coqs sans elles... (ailes) Sans elles, les poules !
Évidemment ! Parce que sans ailes, il n'y aurait ni coqs, ni poules, ni poussins !
Et ce serait tant mieux ! Parce que j'aurais mangé autre chose !

J'aurais mangé du veau... Un petit veau ! Vous avez déjà vu un petit veau ?
Un vieux boeuf... bon ! Passe encore. Il a vécu... !
Mais un petit veau... Vous avez déjà vu une petite tête de veau... ? A la vinaigrette !!!

J'aurais mieux fait de manger un oeuf, parce que, comme on dit : "Qui mange un oeuf mange un boeuf !!!"

Raymond Devos.