Coluche : Le cancer du bras droit

Docteur ! Docteur ! J'viens vous voir, parce que j'ai le cancer du bras droit !
Docteur ! Vous m'reconnaissez ?
J'étais déjà venu l'année dernière ! Vous m'aviez donné la grippe !
Oui, j'ai été très content, je l'ai gardée tout l'hiver !
Ah non, mais là, c'est plus grave, docteur, parce que vous voyez quand j'fais ça... Aie ! J'peux pas le faire !
Ah non, mais là, ça compte pas, c'est pour vous faire voir !
Eh, docteur... Tant qu'à faire à être malade, j'aimerais mieux avoir un truc qu'on connaît. Qu'on peut soigner quoi !
Où y a des médicaments, Je n'sais pas moi.
Deux le matin, deux le midi et puis des fois une petite cuillère de sirop qu'est très mauvaise, mais qu'on prend quand même parce qu'on est raisonnable. Alors !
Docteur ? Vous vous y connaissez vous en cancer ? Moi non plus ?
C'est pas la grippe, ça de toute façon !
Ah ben, non ! Merde alors ! Je n'vais pas passer toute ma vie à avoir des grippes.
Merde ! Rien qu'au bureau. J'ai un copain il a les coliques frénétiques et un autre qui a une petite virale !
Hein ? Vérole ? Oui, peut-être... J'sais pas...
Je connais rien, mais, en tout cas, c'est une petite la sienne !
Si, c'est la secrétaire qui me l'a dit.
Et le chef, il a un infarctus, non, pas ici. Dans le myocarde !
Il en est très content oui. Ah non, mais il gagne plus que nous hein !
Ah, mais j'demande pas l'impossible ! Ah non ! J'dis pas un gros cancer qu'on meurt avec et tout...
Ah non ! Un p'tit, peinard. Remboursé par la Sécurité sociale, mais un truc où il faut quand même être courageux !
Ah ben, faut être courageux pour avoir ces trucs-là ! Rien que quand on vous les annonce !
Parce que les médecins, eux, ils s'en foutent, ils sont pas malades pour la plupart !
Alors un mec, il s'amène : - "Monsieur, Il va falloir être fort. Très fort. Très fort. En un mot comme en cent, je n'irai pas par quatre chemins, j'irai droit au but, je vous parlerai franchement, je vais vous parler franchement, je vais pas tarder à vous parler franchement..."
Le mec est déjà mort d'autre chose !

"Alors, voilà, vous avez le cancer du bras droit, il vous reste huit jours à vivre !"
Et ça gueule : "Huit mois ça t'écorcherait pas non ! C'est moi qui meurs ! Merde ! Gentiment non mais !
Huit ans, quand on est malade, ça passe vachement vite, eh ! Le client est roi merde ! C'est moi qui paye non ?"

Moi j'aime mieux ça que le mec qui vient :
- "Monsieur, il va falloir être fort, très fort, en un mot comme en cent. j'irai pas par quatre chemins...
Vous avez la grippe espagnole !"
On a l'air con ! Alors la grippe, on tousse (Coluche tousse) ...
Euh... Euh ! Excusez-moi. Ça m'a échappé... Euhhh... (J'en ai un gros bout là !) La grippe... (J'en avais encore)... espagnole en plus ! Même pas française !
Hé, vous marrez pas, hein ! On sait pas si c'est français le cancer !
J'me marrerais que ça soit pas français ! J'me marrerais !
Les mecs qui l'ont en feraient une jaunisse !
- "La cirrhose ? Vous croyez, docteur ? La cirrhose du bras droit ça existe ça ? C'est nouveau, ça vient de sortir !
Non ? Je sais pas. Je m'étais habitué au cancer surtout. C'est ça quoi !
Et puis ça a plus de classe le cancer !" Quand on vous demande : - "Qu'est-ce que c'est comme maladie ?"
- "Le cancer !" - "Ah ! Je croyais que c'était la cirrhose, bah... Oui."
"Remarquez y a des avantages. La cirrhose, on est sûr que c'est français au moins ! Bon... ben j'vais prendre ça ! Non, j'le garde sur moi, je suis content parce que la cirrhose, c'est un truc qu'on peut être malade toute sa vie ça !
Tandis que le cancer, au prix que ça coûte, on n'est même pas sûr de mourir guéri ! Alors merde !"

(c) Coluche