Jean-Marie Bigard les films d'horreur Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube Script Film Dracula
http://buze.michel.chez.com accueil Livre d'or
Bigard : les films d'horreur
J'vais plus voir les films d'horreur. Bah non, on nous prend pour des cons.

Un film d'horreur classique, c'est toujours pareil :
C'est toujours une bande de jeunes qui louent une maison isolée du reste du monde, à cause de la marée, ou je ne sais pas quoi.
Tu vois, déjà là, nous on irait pas, bon, mais eux, ils la louent.

Ah oui, j'ai oublié de vous dire, évidemment, dans la maison, y a eu un carnage il y a 40 ans, dont manifestement tout le monde se fout !
Ils ont 20 ans, y a 6 gonzesses à épater, bon, ils la louent !
Bon, même le prix de la location, c'est louche, hein. Je m'excuse, mais c'est toujours une baraque genre petit château de 35 pièces, qu'ils louent 30 euros le week-end, vous allez pas me dire...
Bah, ça fait même pas 1 euro la piaule ! Enfin, ils la louent.

Bon, je vous passe aussi les détails du gars qui au début du film les amène en chaloupe. Si, en chaloupe.
Souvenez-vous, au début, je vous ai dit que la maison était isolée du reste du monde, à cause de la marée.
C'est bon ? Prenez des notes, hein, si vous n'arrivez pas à suivre, y a pas de soucis.
Bon, bref, le gars les amène en chaloupe.
Normalement, il devait rester avec eux mais, bizarrement, il repart, au dernier moment, au moment où la nuit tombe... brutalement d'ailleurs, à 14 heures 30, et là, vous avez la nuit d'horreur.
Vous avez remarqué dans les films d'horreur ils font tomber la nuit quand ils veulent, ils sont pas gênés avec ça !
Surtout dans les Dracula.
Dans les Dracula, il faut pas y aller pour bronzer, parce que, dans les Dracula, le soleil il se lève à 11 heures, à midi et demi il fait nuit, c'est terminé !
Bah oui, sinon comment veux tu qu'il les surprenne ?

Enfin, bref, personne tombe de son siège d'étonnement dans le cinéma, un quart d'heure après le début du film, il y a 8 morts !
Pas un rhume, pas une méningite, que des morts violentes.
C'est des mecs grillés vifs dans la cheminée, 200 kilos de ketchup, des outils de jardinage, de la viande collée au mur partout.
Bon, normalement, il devrait s'installer une espèce de méfiance dans le groupe qui reste, quand même. Penses-tu !

Donc, à ce moment là, je vous rappelle les chiffres, il reste 4 blaireaux, on est bien d'accord.
Et, à ce moment là, le plus trapu des 4, il dit aux 3 autres :
"J'ai entendu un bruit au grenier ou la cave, et on va faire 2 groupes de 2".
Je suis désolé, non ! Personne ne fait 2 groupes de 2 à ce moment là, il y a déjà eu 8 morts !
On fera 2 groupes de 2 une autre fois ! C'est vrai que, des fois, c'est agréable de faire 2 groupes de 2. Si, des fois.
Je vois, l'autre jour, au supermarché à côté de chez moi, on à fait 2 groupes de 2 :
2 aux légumes, 2 aux boissons, on a gagné un quart d'heure, mais là non !

Alors, on a 8 potes morts, je ne sais pas ce que vous en pensez, on est plus que 4, mais normalement, on se met dos à dos sur la table du salon avec toutes les lampes électriques, et on attend !
Et là, le caméraman, il faudrait qu'il soit maladroit pour le louper l'assassin.
Bah, ouais, parce que jusqu'à maintenant, on a eu que les pieds dans l'escalier, ou la main qui coupait le courant.
Entre parenthèse j'ai un cadreur comme ça dans un film, je le vire !
Bah, dis donc, je lui demande pas de faire un gros plan, mais enfin il pourrait l'avoir en entier, au moins une fois quand même !
Parce qu'en fait on ne sait rien de ce type, c'est ça qui fout les jetons.

C'est pour ça, mais, à ce moment là du film ,bah, moi, je suis désolé, je me lève, et je me barre !
Et j'aimerai bien que tout le monde se lève, et tout le monde se barre ! Bah, non, pas maintenant.
Bah, je ne sais pas ce qui c'est passé à la fin du film, puisque je me suis barré :
j'imagine que les 2 de la cave ils se sont fait trucider, et puis les deux du grenier, y en a un qui a entendu du bruit dans le garage, et l'autre dans le jardin, ils ont fait 2 groupes de 1, et puis ils sont morts tous les 2 !
Y a plus qu'a attendre 40 ans pour qu'il y ait une autre bande de blaireaux qui la relouent la baraque de merde, et ça fera un autre carnage, il faut bien faire le numéro 2 !
C'est pour ça que, moi, je ne vais plus voir les films d'horreur, on nous prend trop pour des cons !

(c) Jean-Marie Bigard