Bigard La photo de mariage de Béatrice et Philipe Feuillebois Texte intégral sketch Humour Télécharger Audio MP3 Vidéo Youtube photos arrêtes Jérôme avec le riz Jean-Marie Bigard
Jean-Marie Bigard : La photo de mariage
Top, top, top ! Restez là les enfants, bougez plus, on va faire la photo maintenant, avec l'église derrière, pendant qu'on est dans l'ambiance, voilà.

Alors, Béatrice et Philipe, le mariage SU-PER, hein, vraiment un beau mariage, hein !
Ah, si, puis alors, question émotions, moi, c'est simple, j'ai chialé pendant une heure... Ah oui, un beau mariage, hein !

Non, arrêtez les gosses avec le riz, arrêtes Jérôme, arrêtes !!!
Je crois que tout le monde en a eu du riz, maintenant tu arrêtes, Jérôme, s'il te plait, hein !

Bon, NON NON NON, vous êtes gentils les enfants, descendez pas plus, on fait la photo maintenant.
Ah, y a encore des gens dans l'église ? Ah, ben, vous leur dites qu'on peut pas, hein, moi, déjà, j'aurais pas tout le monde, hein.
Bon Françoise, Françoise... Françoise...
Bon, quoi, y a des gens importants dans l'église ? Hein ?
Mamy ? Ah oui mamy, c'est important, mamy, oui.
Bon, ben, à ce moment là, glissez là par au dessus mamy alors, glissez là par au dessus, hein, bon.

Françoise, FRANCOI-SEU !!! Oh, Françoise ;
Françoise, tu me feras penser que la pellicule dans l'appareil, c'est la pellicule des vacances en Espagne, hein ?
Si, tu m'fais penser, j'te dis...
Si Françoise, le zoo de Madrid, Françoise, tu te souviens pas, les phoques et les dauphins dans la piscine, ça te rappelles des trucs, Françoise ? Bon, ça fait rien, laisse tomber, Françoise, je m'en souviendrais, je m'en souviendrais, merci, hein !

Bon, OULALA, doucement avec mamy là, doucement hein ! Hé, c'est un vieux modèle mamy, hein ! Elle est de 1904, alors il faut faire attention !
Non Mamy, non mamy, je disais, pour plaisanter, je disais "Mamy est un vieux modèle" ;
"C'est le bordel !" Voyez, elle entend plus rien de ce qu'on lui dit.

Bon, alors, arrêtes Jérôme avec le riz, je te promets, t'es chiant, Jérôme, arrêtes !

Alors bougez pas, je vais regarder, je vais regarder.
Alors, voyons voir ! Hé, ben là, on est pas mal, on est pas mal, là.

Heu, tata Lisette, tata Lisette, vous avez un chapeau, tata Lisette, qui est superbe, oui, oui, mais qu'est surtout énorme, tata Lisette, hein.
Et ben oui, il cache au moins trois ou quatre personnes derrière vous, hein.
Comme ça aussi, oui, oui, oui... et comme ça aussi, oui, oui, oui, oui.
C'est ça, faut le retirer tata Lisette... un peu chiante aussi celle-là...

Alors, voyons voir, bon, je vais regarder la distance, alors un, deux trois.

Non, arrêtes Jérôme avec le riz, arrêtes Jérôme, arrêtes, c'est bon, c'est bon Jérôme.

Alors, heu, Béatrice, Béatrice ; fais voir l'autre profil, Béatrice, tournes voir la tête de l'autre côté pour voir, mouamouamoua...
Ah non, c'est pareil, c'est pareil, c'est pareil, c'est pareil...

Heu, Philippe, souris, mon vieux, c'est ton mariage, hein, alors c'est le moment où jamais, vas y, souris, Philippe !
Non, tu fais une grimace là, attend, détend toi, et souris naturellement, vas-y !
Bon, d'accord. Alors, attends, on va tout prendre à zéro avec toi.
Alors, fais la gueule complètement, Philippe, fais la gueule complètement...
Alors, vas-y, commence à sourire doucement, vas-y vas-y... et stop ! Stop stop stop, on n'aura pas mieux, on n'aura pas mieux...
Dis donc, t'es drôlement crispé, hein, Philippe, hein ?

Arrêtes Jérôme avec le riz, s'il te plait.

Alors, un, deux, trois, ça c'est pareil, c'est normal. Alors, je reviens.
Béatrice, Béatrice : et tournes toi voir complètement Béatrice.
De dos, c'est original hein. Non, bien sûr, je plaisantais ; c'est toi la mariée, c'est important qu'on te voit... oui, bien sûr.
Bon, alors, moi je crois, ce qui va se passer, les enfants, moi je crois tout simplement ce qui va se passer, hein, moi je crois...

Bon, arrêtes Jérôme avec le riz, t'es chiant Jéro-Me ! Arrêtes ! C'est pas vrai !
Bon, moi je crois ce qui va se passer, tout simplement je disais, je crois ce qui va se passer, ce qui va se passer c'est que tu vas en prendre une dans la gueule Jérôme si tu continues avec le riz ! Alors !

Ce qui va se passer c'est que tout le monde se serrer, c'est quand même pas compliqué, on va passer trois jours la dessus non !
Alors, on se serre, et plus vite que ça ; allez, hop, encore, encore, encore, encore.
Pas trop collé Tony et Bertrand, hein. Ah, ils ratent pas une occasion ces deux là, j'te jure, hein.

Oui, Monsieur le Curé ? Oui, oui, oui, on se dépêche, y a un autre mariage qu'attend derrière, hein.

Bon, euh... Monique ? Ben, Monique, tu veux être floue sur la photo, ou quoi, Monique ?
Qu'est-ce t'as à gesticuler comme ça, t'es là, Monique, en train de...
Hein ? Oula ! Monique, elle est en train de nous faire un malaise, les gars !
Les gars, vite, vite, pour Monique, deux qui la tiennent ! Merci, merci, merci.

Bon, alors, oh, oh, oh, on regarde par ici, on fait la photo, hein.
Bon. Alors, attention, là, je crois que j'ai tout le monde, alors, sourire....

Bon ; Tony et Bertrand, vous avez qu'à vous rouler une gamelle tout de suite, comme ça on est sûr que ça sera pas sur la photo !
C'est pas une question de largeur d'esprit, non, c'est le mariage de Béatrice et Philippe.
Hé, ben, oui, ben, ça attire l'œil ces trucs là, qu'est ce tu veux que je te dise ; on voit que vous sur la photo, hein.

Bon, alors, attention : allez, tout le monde, sourire.

Bon, Raymond. Raymond, alors là, chuis un peu étonné, Raymond, excuse-moi.
Chuis un peu étonné qu'à 45 ans, ben t'éprouves encore du plaisir à faire des oreilles de lapin à mamy, Raymond.
Et, ben, oui, venant de toi ça m'étonne Raymond, excuse moi, à l'âge que t'as.

Parce ce que, je vais te dire, que encore les gosses, ils balancent du riz les gosses, hein !
Mais vous avez acheté combien de kilos de riz aux gosses ? C'est toi Martine ?
Martine, quand je vois tes enfants comment ils gâchent la nourriture, je me demande quelle éducation tu leur donne, tu vois.
Françoise, je me mêle de ce qui me regarde, si tu as quelque chose à dire tu attendras qu'on soit à la maison s'il te plait !
D'toute façons, j'vais te dire, on va pas tarder à y aller à la maison, parce que j'vais pas rester des heures dans ce mariage DE MERDE, ça tu peux me croire, hein !
Oui, ben la belle-doche elle fait la gueule, ben c'est un mariage DE MERDE, hein !
Je l'ai pas inventé, y a qu'à regarder le tableau ! Regardes moi ça !
Heureusement que la mariée est en blanc, c'est le seul repère qu'on aura plus tard pour savoir que c'était pas un enterrement ce truc là !
Regardes moi ça, la gueule qu'ils font, regardes moi ça !

Regardes le tonton Fernand ; tonton Fernand il a pioncé pendant une heure sur son micelle dans l'église, il a encore la page 28 qu'est calligraphié sur le... c'est pas possible tu vois !
Bon, Philippe, y a autre chose, y a pas que le mariage, Philippe, t'as pris un PV avant de venir ou quoi ! ?
T'as vu la gueule que tu fais ??? Hein ?
C'est ton mariage, Philippe, qu'est ce tu veux, t'es comme ça, Philippe : voilà à peu près la gueule de Philippe, il est comme ça !

Bon le curé, poupoune le curé, hein ! Pa'ce que ché même pas si c'est réglementaire de prendre 5 mariages dans la même après-midi, alors poupoune !

Oui tata Lisette, chuis un peu désagréable, c'est vrai, moi au départ je voulais faire une petite photo, là, tout d'un coup, j'ai l'impression de mettre en scène un péplum !
Hé, ben, s'ils en ont plein le cul ceux qui sont dans l'église, ils ont qu'à se barrer par la cry-PTEU !!!
De toute façon, c'est un conseil que je leur donne, parce que si la même ambiance au banquet qu'ici, hé ben, ils ont intérêt à se barrer, tu vois.

Allez, ça y est, la mariée elle chiale, maintenant, hé ben, comme ça, elle aura peut êt' une gueule potable au moins, bon.
Alors, on va la faire la photo, on va la faire, surtout vous souriez, vous souriez pas, j'en ai rien à foutre, chuis pas dessus moi, hein.
Bon alors, attention !
...
Bon, si les deux phoques ils voulaient nous faire un break de 3 secondes ; Merciii ! 'Tention, ..
Clac, ça y est, elle est faite la photo, voilà, ceux qu'ont du courage viendront la chercher la semaine prochaine.

Françoise, tu viens, on se tire. Désolé, on va rester plus longtemps, hein. Viens, Françoise, on se tire j't'ai dis.
Quoi le cadeau ??? Ben donne-leur le cadeau, qu'est ce qu' j'en ai à foutre moi !
Hein !? Qu'est-ce que c'est ? Ch'sais même pas ce que c'est, c'est quoi Françoise le cadeau ?

Oh !!! c'est un Polaroid !!!

(c) Jean-Marie Bigard